AccueilPop culture

Il faut absolument que vous testiez le “Train-Fantasmes” de la Foire foraine d’art contemporain

Il faut absolument que vous testiez le “Train-Fantasmes” de la Foire foraine d’art contemporain

Image :

© Loris Gréaud/Gréaudstudio/Photo : Quentin Chevrier/CENTQUATRE-PARIS, 2022 ; © Delphine Reist/Galerie Lange + Pult/Galerie/Photo : Quentin Chevrier/CENTQUATRE-PARIS, 2022

avatar

Par Donnia Ghezlane-Lala

Publié le

À Paris, cette exposition ludique vous laisse prendre place dans un véritable train fantôme revisité par des artistes.

Tremblez. Ce ne sont pas des vampires en forme d’épouvantails, des toiles d’araignée fatchiguées, des grognements tonitruants et des créatures en plastique qui vous feront frissonner à bord du Train-Fantasmes mais bien… des œuvres d’art. Celles d’Adel Abdessemed, Berlinde De Bruyckere, Peybak, Delphine Reist, Loris Gréaud, Luis Buñuel et Virginie Yassef, des artistes internationaux·les aux pratiques variées : cinéma, sculpture, installation, performance…

À voir aussi sur Konbini

À l’occasion de sa Foire foraine d’art contemporain, le CENTQUATRE-PARIS a demandé à ces artistes de monter un train fantôme 100 % artistique. “Habité par des monstres, des visions d’épouvante, des technologies effrayantes et des vices cachés d’œuvres, ce voyage fantasmatique vous entraîne de l’autre côté du miroir, dans un monde infernal dont vous ne sortirez pas indemne”, promet le cartel d’exposition, avertissant les âmes sensibles.

Loris Gréaud, Erwin, 2022. (© Gréaudstudio/Photo : Quentin Chevrier/CENTQUATRE-PARIS, 2022)

Il faut prévoir une attente d’une vingtaine de minutes et vous armer de quelques jetons préalablement échangés à la billetterie au moment d’acheter votre ticket d’entrée, avant de prendre place à bord de votre voiture. Au fil du parcours, vous tomberez sur les créatures recroquevillées et repoussantes de Peybak, sur les scies suspendues et monstrueuses de Delphine Reist, sur une vidéo-performance d’Adel Abdessemed qui questionne la violence, sur l’araignée géante et tournoyante de Virginie Yassef, sur le formol de Loris Gréaud, pour finir sur un extrait d’un film de Buñuel exhibant un œil coupé.

N’hésitez pas à profiter des autres attractions. On vous conseille de tester la salle des miroirs de Julio Le Parc, le jeu de fléchettes de Jacob Dahlgren, le tir à la carabine sur des chefs-d’œuvre minuscules, les Têtes à claques, jeu de massacre d’ORLAN qui vous demande de les viser avec des balles en tissu, les autos-tamponneuses amoureuses de Pierre Ardouvin, le piano enchanté de Véronique Béland qui retranscrit votre aura en mélodie et le bras de fer avec Mr. Muscle de Pilar Albarracín.

Delphine Reist, Moteur !, 2022. (© Courtesy de Galerie Lange + Pult/Galerie Laurent Godin/ Photo : Quentin Chevrier/CENTQUATRE-PARIS, 2022)

Pilar Albarracín, Caseta de tiro, 2004. (© Courtesy de Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois/ADAGP, Paris/Photo : Quentin Chevrier/CENTQUATRE-PARIS, 2022)

Leandro Erlich, Bâtiment, 2004, installation monumentale, production du CENTQUATRE-PARIS. (© Courtesy de Galleria Continua/Photo : Quentin Chevrier/CENTQUATRE-PARIS, 2022)

La Briche Foraine, Les Vélos volants. (© Quentin Chevrier/CENTQUATRE-PARIS, 2022)

Filipe Vilas-Boas, Catch Me If You Can’t, 2022. (© Courtesy de Filipe Vilas-Boas/Photo : Quentin Chevrier/CENTQUATRE-PARIS, 2022)

La Foire foraine d’art contemporain est à visiter au CENTQUATRE-PARIS, jusqu’au 29 janvier 2023. Réservation sur le site conseillée. On n’a pas pu la tester mais l’œuvre de Yoann Bourgeois a l’air de valoir le détour.