AccueilBiiinge

Après Peaky Blinders, Steven Knight s’intéressera à l’histoire du ska dans une mini-série

Publié le

par Delphine Rivet

Jamais très loin de sa ville natale, le scénariste nous plongera dans le Birmingham des années 1980, théâtre de la seconde vague de ce genre musical.

Après Peaky Blinders, Steven Knight s’intéressera à l’histoire du ska dans une mini-série

© BBC

Même ville, mais tout autre sujet. Après les gangsters du début du XXe siècle, le showrunner de Peaky Blinders Steven Knight développe actuellement, avec la BBC, une mini-série en six épisodes sur la scène ska de sa ville natale, Birmingham. Two Tone, le titre provisoire qui fait référence à un dérivé de ce genre musical, se penchera sur un groupe de quatre jeunes, de la fin des années 1970 au début des années 1980, attirés par ce nouveau courant entêtant.

Né en Jamaïque durant la décennie 1960, le ska, précurseur du reggae, a connu une seconde vague, teintée de punk rock, dans les faubourgs de la métropole britannique. “C’est un projet qui me tient à cœur, j’y développe des personnages et des thématiques qui se placent au début des années 1980 mais qui, je l’espère, auront aussi une résonance avec notre époque. Et bien sûr, la bande originale va être sensationnelle !” a déclaré le showrunner dans un communiqué.

Cette période de l’histoire britannique a été marquée par beaucoup de bouleversements, aussi bien politiques que culturels. Et, comme nous l’assure l’une des productrices exécutives, Karen Wilson, la série devrait refléter à l’écran la diversité de cette scène musicale qui rassemblait les communautés blanche, noire mais aussi asiatique avec pour mot d’ordre l’unité.

Quant à Peaky Blinders, dont l’ultime saison vient de s’achever sur la BBC outre-Manche, il faudra attendre le 10 juin pour la découvrir chez nous… non pas sur Arte mais sur Netflix, qui a décroché les droits en première fenêtre de diffusion (comme pour la saison 5, sortie en 2019), damant une nouvelle fois le pion à la chaîne franco-allemande.

À voir aussi sur Konbini :