AccueilBiiinge

Les 5 questions auxquelles la saison 2 d’Archive 81 devra répondre

Publié le

par Adrien Delage

Tentons de deviner l’avenir incertain et inquiétant de Dan et Melody.

Les 5 questions auxquelles la saison 2 d’Archive 81 devra répondre

Ⓒ Netflix

#1. Où (et quand) est Dan ?

© Netflix

Tout au long de la saison, la tension d’Archive 81 repose sur la frontière entre fiction et réalité. Dan nous est présenté comme un personnage émotionnellement instable, traumatisé par la mort de sa famille dans un incendie. Ainsi, la série joue avec les apparences pour nous duper : Dan est-il en train de sombrer dans une crise de paranoïa et d’hallucinations, qui provoquerait ses dialogues intemporels avec Melody, ou assiste-t-il vraiment à des expériences paranormales en provenance d’un autre monde ? En réalité, la fin de la saison répond à cette question.

Dan et son acolyte Mark pratiquent un troisième rituel pour créer un portail et sauver Melody, coincée dans l’Autre monde depuis les années 1990 et son séjour cauchemardesque au Visser. Mais dans l’univers de Kaelego, Dan et les autres vaisseaux sont des pions qui obéissent à la volonté du démon. Ce dernier plonge l’archiviste dans un rêve utopique, une boucle infernale de laquelle il parvient à s’extirper in extremis. Mais leurs retrouvailles sont de courte durée puisque Samuel débarque au même moment, saisit la jeune femme et se jette avec elle dans un portail interdimensionnel.

La dernière image de la série est en apparence pleine d’espoir. Melody est libérée de l’Autre monde et de l’emprise du démon, de retour dans son univers. En réalité, Dan a pris sa place en tant que vaisseau de Kaelego, désormais pris au piège de la créature aux intentions inconnues en 1994. Nul doute que la saison 2 aura pour enjeu principal le sauvetage de Dan, l’affrontement entre les deux cultes de Kaelego et la réunion des sorcières de Baldung.

#2. Le Visser a-t-il vraiment disparu ?

© Netflix

Bonne nouvelle, le Visser n’est pas inspiré d’un bâtiment hanté qui aurait vraiment existé. En revanche, dans Archive 81, il est au cœur des désirs et des peurs des personnages. Le Visser est un immeuble new-yorkais construit sur les ruines du manoir Vos, une secte familiale qui sévissait dans les années 1920. Iris Vos et ses frères sont les premiers humains à avoir essayé d’invoquer Kaelego, et ils en ont payé le prix de leur vie. Des décennies plus tard, c’est Samuel qui tombera finalement sur cet endroit maudit dans l’espoir de retenter le rituel des Vos, cette fois en parvenant à faire traverser le démon dans notre monde et profiter de ses pouvoirs démentiels.

À l’époque de Dan, on nous explique que le Visser a brûlé des années auparavant, avec ses secrets et sa secte démoniaque. Si le bâtiment est détruit, l’idéologie a survécu à travers les artefacts de l’incantation (le diapason, le livre des Baldung, la statue, la salle du rituel au sous-sol). À la fin de la saison, Dan se retrouve coincé dans l’Autre monde dans l’immeuble du Visser, comme si Kaelego était relié au lieu de culte même après sa destruction. La survie de la moisissure dans notre monde est très certainement le marqueur du démon, à la manière du Flagelleur mental dans Stranger Things. Et si, comme Will, Melody avait été secrètement infestée par le démon, et serait en réalité devenue son pion pour préparer son retour en saison 2 ?

#3. Qui est vraiment le démon Kaelego ?

© Netflix

C’est la question à un million de dollars : qu’est-ce que Kaelego ? Les origines de l’entité peuvent aussi bien être extraterrestres, qu’occultes ou divines. On sait seulement que sa première apparition sur Terre remonte au XIVe siècle, lorsqu’il a perdu face aux sorcières de Baldung. Il est toutefois possible d’extrapoler à travers les références cosmiques de la série : les portails vers l’Autre monde s’ouvrent lors du passage de la comète Charon vers la Terre. Or, dans la mythologie grecque, Charon est un nocher, un passeur au service d’Hadès qui transporte les âmes des morts sur le Styx jusqu’en enfer.

Il existe ainsi un lien étroit entre Charon et Kaelego, qui ont tous les deux besoin de récolter des âmes humaines. Pour le démon de l’Autre monde, c’est son seul et unique moyen d’accéder à notre réalité, c’est pourquoi il retient prisonniers Iris, Melody puis Dan, dans l’espoir d’en faire ses vaisseaux (ou hôtes). Toutefois, on ne sait pas si Kaelego tient plus de l’enfer ou du divin. Après tout, il est possible que, comme Charon, l’entité soit soumise à une force supérieure et cherche à s’en échapper grâce aux portails vers notre monde.

En effet, la showrunneuse Rebecca Sonnenshine assure dans une interview avec TV Insider que Kaelego ne doit pas forcément être perçu comme un être manichéen. Ses intentions restent énigmatiques et seront au cœur des enjeux de la saison 2. Elle précise d’ailleurs que Kaelego est une création de son imagination, une allégorie de ses peurs refoulées. Son apparence est toutefois inspirée des créatures lovecraftiennes, mais aussi d’Hannibal Lecter et notamment ses poses, pour en faire un démon à la fois “sexy et terrifiant”.

#4. Les sorcières de Baldung vont-elles revenir ?

© Netflix

Les sorcières de Baldung formaient un ancien couvent très puissant au XIVe siècle. Elles agissaient pour le bien de l’humanité, notamment en empêchant les créatures de l’Autre monde d’accéder au nôtre. En 1300, elles ont scellé le démon Kaelego dans une statue de charonite, sacrifiant au passage leurs pouvoirs après un rituel éprouvant. Ainsi, leur sang est devenu une condition sine qua non pour invoquer l’entité maléfique, et c’est là que Melody et sa mère Billy jouaient un rôle essentiel dans l’incantation : sans elles, il était impossible de réussir le rituel, comme l’ont appris à leurs dépens Iris Vos et Samuel.

Le final de la saison 2 révèle que Billy est la mère de Melody, deux descendantes des Baldung, capables d’invoquer ou d’enfermer Kaelego. Il est possible que dans les prochains épisodes, le démon parvienne à s’extirper de son univers, brisant ainsi le sort des sorcières qui pourraient alors récupérer leurs pouvoirs sacrifiés. La showrunneuse Rebecca Sonnenshine assure d’ailleurs que la relation entre Melody et sa mère sera explorée dans la saison 2, tout comme les pouvoirs potentiels de la jeune femme.

#5. Une version moderne de la Divine Comédie ?

© Netflix

Les références à l’enfer sont nombreuses dans Archive 81, tellement qu’un utilisateur de Reddit en a tiré une théorie plutôt flippante et intrigante. Selon lui, la série s’inspirerait en grande partie de La Divine Comédie, un poème historique et allégorique de Dante Alighieri sur l’au-delà. Dans ce récit initiatique, Dante traverse l’enfer, le purgatoire puis le paradis pour contempler à la fois la beauté et le désespoir du monde divin. Or, il y a de multiples similitudes entre les deux histoires : Dan et Virgil (le guide de Dante), qui portent les mêmes noms que les deux protagonistes du poème, les sorcières de Baldung et l’apparition de Kaelego au XIVe siècle, date de publication de La Divine Comédie, la médium Beatrix, qui porte aussi le même nom que la guide de Dante au paradis…

Par ailleurs, l’intrigue de Melody est semblable au péché originel : elle semble inexorablement attirée par le Visser malgré les dangers évidents sur sa route, tout comme Adam et Ève par le fruit défendu, chacun dans l’espoir d’acquérir la connaissance. L’immeuble new-yorkais est d’ailleurs une métaphore de l’enfer dans la vision de Dante. Il serait réparti sur neuf cercles, ce qui évoque dans la série les étages du Visser et le snuff movie originel tourné chez les Vos, qui capture le premier rituel pour invoquer Kaelego (et dont le titre est… Le Cercle).

Enfin, le sixième cercle de l’enfer dans l’imaginaire de Dante symbolise l’hérésie. Dans Archive 81, Melody a interdiction formelle de se rendre au sixième étage, où la secte de Samuel organise ses rituels occultes et sataniques. En d’autres termes, en reniant le Dieu de leur monde, ils pratiquent donc… une hérésie. Reste à savoir si, comme Lucifer dans La Divine Comédie, le poids des deux mondes reposera sur leurs épaules, eux qui sont coincés face à un dilemme impossible entre le paradis et l’enfer.

La première saison d’Archive 81 est disponible en intégralité sur Netflix.

À voir aussi sur Konbini :