AccueilBiiinge

De La Famille Addams à Mercredi, retour sur les différentes versions à l’écran de la fillette la plus “weirdo” de la pop culture

Publié le

par Marine Pérot

Et elle porte à chaque fois sa signature capillaire : de longues tresses noires. Ou presque…

De La Famille Addams à Mercredi, retour sur les différentes versions à l’écran de la fillette la plus “weirdo” de la pop culture

© Netflix

Des longs-métrages des années 1990 aux films d’animation en passant par les multiples cartoons et séries, La Famille Addams a été adaptée pour le cinéma et la télévision à de nombreuses reprises, et ce, sans compter son passage par la case comédie musicale. Mais malgré les différences de ces versions, les adaptations ont toujours eu à cœur de respecter l’esprit de l’œuvre du dessinateur Charles Addams, qui avait imaginé cette drôle de tribu pour les pages du magazine The New Yorker en 1938. Alors que Mercredi, série produite par Tim Burton avec Jenna Ortega dans le rôle-titre, sort cette semaine sur Netflix, retour sur quelques-unes des différentes incarnations de la célèbre jeune fille au caractère maussade dans la culture populaire.

Mercredi Addams dans La Famille Addams, la série

© ABC

Entre 1964 et 1966, Mercredi Addams fait sa première apparition sur le petit écran dans la série de David Levy, La Famille Addams. Dans cette sitcom, elle est une fillette de 6 ans, interprétée par Lisa Loring, qui aime les explosifs et jouer avec sa poupée sans tête de Marie-Antoinette. Elle a aussi des animaux de compagnie étranges tels que Homer l’araignée et Lucifer le lézard. Elle y apparaît aussi nettement plus jeune que son frère Pugsley, mais cela ne l’empêche pas de lui mener la vie dure. À l’image des cartoons de Charles Addams, elle arbore deux longues nattes noires, établissant ainsi le look de Mercredi Addams à l’écran pour des décennies à venir.

À voir aussi sur Konbini

Mercredi au cinéma dans La Famille Addams et Les Valeurs de la Famille Addams

Dans ces deux longs-métrages de Barry Sonnenfeld, c’est Christina Ricci qui incarne une Mercredi Addams prépubère. Toujours coiffée de ses longues nattes noires, Mercredi est ici une jeune fille sadique qui prend un malin plaisir à torturer son frère Pugsley (dans La Famille Addams) et à essayer d’assassiner le petit dernier dénommé Puberté (dans Les Valeurs de la Famille Addams).

Dans le second film de Sonnenfeld, Mercredi découvre les affres de l’adolescence et des histoires de cœur. Envoyée en camp de vacances avec Pugsley, Mercredi est confrontée à d’autres ados qui sont bien trop enjoué·e·s à son goût. C’est aussi là qu’elle rencontre un autre marginal en la personne de Joel, le garçon avec qui elle partagera son premier baiser. Mercredi version Christina Ricci, forte du succès de ses deux films, est l’incarnation la plus iconique du personnage et certainement celle avec qui laquelle Jenna Ortega dans Mercredi, de Netflix, sera la plus comparée.

Mercredi dans La Nouvelle Famille Addams

© YTV/Fox Family

Le succès des films de Barry Sonnenfeld a donné naissance, en 1997, à un téléfilm avec un casting différent intitulé La Famille Addams : Les Retrouvailles, réalisé par Dave Payne. Le film a fait un flop, mais il a introduit l’actrice Nicole Fugere dans le rôle de Mercredi. Elle a ensuite repris les rênes du personnage de 1998 à 1999 dans la série américano-canadienne La Nouvelle Famille Addams. Là encore, Mercredi est plus âgée et semble être une adolescente toujours aussi passionnée par le danger et le macabre, mais Fugere laisse une empreinte bien plus fugace que la version de Christina Ricci.

Mercredi dans La Famille Addams, la comédie musicale

© The Addams Family, the musical

Sortons un instant des versions de La Famille Addams sur petit et grand écrans pour nous attarder sur le passage de cette famille atypique sur les planches. Dans La Famille Addams, la comédie musicale, c’est une tout autre Mercredi que le public découvre. Âgée cette fois-ci de 18 ans, la jeune femme s’avère alors être au centre d’un drame familial quand elle avoue à son père être amoureuse d’un jeune homme “normal”. Mercredi a grandi, et de ce fait elle ne porte plus ses tresses iconiques mais une coupe au carré lui donnant l’air plus adulte. 

Le fait est que cet amour est en train de changer celle que l’on connaît pour son tempérament morose. Alors qu’elle torture son frère une énième fois, Mercredi admet qu’elle devient de plus en plus intéressée par les licornes et Disneyland. Puis, lors d’un dîner réunissant sa famille et celle de son petit ami, Mercredi apparaît sur scène vêtue d’une robe jaune, laissant le style tout en noirceur emblématique de son personnage au placard. Cette version de Mercredi est certes bien différente de celles vues sur les écrans mais semble néanmoins faire légèrement écho à la Mercredi de Netflix de par sa maturité grandissante.

Mercredi dans la série imaginée par Tim Burton

© Netflix

Dans la nouvelle série Netflix, créée par Tim Burton on découvre Mercredi à l’aube de ses 16 ans alors qu’elle est renvoyée de son lycée car elle a lancé des piranhas aux trousses d’élèves qui s’en étaient pris à son frère Pugsley. Si une chose ne change pas dans chaque itération de La Famille Addams, c’est que Mercredi est la seule à avoir le droit de persécuter son frangin.

Incarnée par Jenna Ortega, Mercredi est peut-être une jeune ado allergique aux couleurs, mais cela n’empêche pas son personnage d’être plein de nuances. Elle est aussi sadique et adepte de l’humour noir que la version de Christina Ricci, mais cette Mercredi n’est pas pour autant quelqu’un d’indifférent aux sorts d’autrui. Elle s’attache mine de rien à ceux qui l’entourent et ne recule devant rien pour protéger ceux qui lui sont chers. Et bien sûr, étant après tout une ado avec les mêmes hormones que les autres, les histoires de cœur sont aussi au rendez-vous.

Les 8 épisodes de Mercredi sont disponibles sur Netflix le 23 novembre.