AccueilBiiinge

On a classé (objectivement) les personnages de la saison 2 d’Euphoria

Publié le

par François Faribeault

Qui s’est comporté comme une raclure ? Qui est entré dans nos cœurs pour ne jamais en ressortir ?

On a classé (objectivement) les personnages de la saison 2 d’Euphoria

© HBO

La saison 2 d’Euphoria est terminée, et quelle merveille ce fut. Maintenant, il est temps de classer de façon sévère mais juste les personnages. Qui s’est comporté comme une raclure ? Qui est entré dans nos cœurs pour ne jamais en ressortir ? Qui a chuté dans le bas du classement ? Ci-dessous la réponse.

#15. Cal Jacobs, raclure de père

© HBO

La dernière place revient évidemment au père de Nate. Malgré son émouvant flash-back, Cal a agi comme un beau déchet non recyclable auprès de sa famille. La scène du pipi sur la moquette fut son moment d’apothéose, et sa rédemption de fin de saison n’a pas suffi à sortir Cal des tréfonds du classement.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’il se fera tatouer sur le corps le plan de la prison dans laquelle il sera envoyé. Ça peut donner un bon spin-off.

#14. Nate, raclure de fils

© HBO

Déjà dans la saison 1, Nate était loin de flirter avec le haut du classement, mais cette saison 2 a confirmé son statut de grand méchant. La leçon de Fez aurait pu le calmer un peu, mais non, il fallait qu’il trouve une nouvelle manière de blesser Maddy et Cassie, avec le regard toujours impassible. Sa décision de fin de saison a laissé néanmoins entendre que l’espoir était possible.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’il trouvera la force en lui de revenir du côté lumineux.

#13. Cassie, pauvre Cassie

© HBO

Aïe aïe aïe Cassie, il y avait un seul truc à ne pas faire, un seul, c’était pécho l’ex de ta meilleure pote. Et évidemment, elle est tombée sous l’emprise de Nate. En fin de compte, le comportement de Cassie fut plus pathétique que volontairement méchant. Ses outfits seront repris par tous les fans, mais cela ne la sauve pas de la 13e place.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’elle se sortira de cette relation toxique et malsaine.

#12. Kat, une saison oubliable

© HBO

Oui, il est autorisé d’avoir des désirs sexuels pour des personnages de série culte et de ressentir une certaine frustration à ne pas pouvoir les expérimenter. Non, il n’est pas autorisé de manquer de respect à son mec gentil et mignon alors qu’il a toujours été là pour elle.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’elle trouvera son Dothraki.

#11. Jules, presque absente

© HBO

Compliquée de la classer. Jules n’a eu que peu de temps de présence dans cette saison 2, mais juste assez pour tromper Rue et se prendre en pleine face la colère de cette dernière ainsi qu’une vérité difficilement audible.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’elle s’habillera toujours aussi bien.

#10. Rue, une saison en dents de scie

© HBO

Rue a très mal démarré cette saison : beaucoup d’embrouilles, une valise beaucoup trop remplie de Doliprane, une crise aussi fracassante que traumatisante et un trou dans une porte. Mais Rue, ce fut aussi une deuxième partie de saison avec beaucoup de larmes devant et derrière l’écran, un discours à son défunt père dont personne ne se remet, des réactions hilarantes face à la pièce de théâtre et un début de pardon, aux autres et à elle-même, qui fait du bien à tout le monde.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’elle pourra continuer de fermer les yeux sans se sentir aussi triste.

#9. Suze Howard, la maman de l’année

© HBO

Pas le meilleur exemple dans la saison 1, Suze a gravi les échelons de la meilleure maman au cours de la saison 2, avec un soutien incontestable à Lexi, et une remise en place de Cassie. Son moment de gloire fut la pièce de théâtre, où on se rendit compte, via les scènes de flash-back, que Suze a toujours été d’une force incroyable.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’elle sera toujours une aussi bonne spectatrice.

#8. Elliot, trop beau pour être vrai

© HBO

Elliot avait tout pour lui : une bonne bouille, des opinions ouvertes, aucun jugement dans ses mots et son regard, le tatouage d’Apple au coin de l’œil, et des compétences en guitare sèche qui donnaient envie de repasser ses slips les dimanches après-midi. Hélas, Elliot fut la personne qui entraîna Rue dans sa descente aux enfers (et pécho sa meuf aussi). Heureusement que, sur la fin, il fut aussi celui qui sauva Rue. Mitigé, il termine logiquement au milieu du classement.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’il sortira un album.

#7. Ethan, l’excellent retour

© HBO

Inexistant mais mignon dans la saison 1, Ethan a enfin brillé suite à sa rupture avec Kat, menée d’une main de maître malgré l’affront. Sa voie, il l’a enfin trouvée sur scène, en jouant le rôle de Suze dans la pièce de Lexi, et en sortant une chorégraphie de l’espace dans le rôle de Nate. Réveillez un introverti timide, et il devient une bête de créativité.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’il deviendra un des personnages principaux.

#6. Leslie Benett, la queen

© HBO

On est bien loin de comprendre la difficulté d’élever une enfant accro à la drogue. On est bien loin de comprendre la complexité de donner du temps et de l’amour à l’autre enfant, plus stable. Leslie nous l’a prouvé dans cette saison, et s’en est royalement sortie malgré tout le mal qui l’a rongée.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’elle sera au chevet de Gia, et qu’ensemble elles grandiront sereinement.

#5. Maddy, toujours au top

© HBO

La saison 1 nous a fait découvrir une meuf sacrément bitchy mais victime d’une relation ultra-toxique. La saison 2 nous a fait découvrir une autre Maddy. Une Maddy qui tenait beaucoup à l’amitié, que ce soit d’anciennes relations comme Rue, de nouvelles avec Samantha ou évidemment celle avec Cassie. On a retenu les looks toujours au max de la mode et le high kick asséné à Cassie sur l’épisode final.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’on découvrira davantage sa relation avec Samantha.

#4. Ali, le grand frère qu’on souhaite tous avoir

© HBO

Quand bien même il avait menacé Rue de ne jamais revenir si elle dépassait les bornes, il est revenu. Et pas les mains vides. Et vas-y que c’est parti en petit dîner au calme avec la famille Benett, Gia et Ali aux fourneaux, pendant que Leslie et Rue vont se laver les mains. Ce mec est un saint, il nous a appris le sens réel du pardon. Hélas, il échoue au bas du podium, car manque de temps d’écran.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’il nous adoptera.

#3. Ash, le rookie de la saison

© HBO

Toi à 14 ans : collectionne les cartes Pokémon et espère que ton crush mangera à la même table que toi à la cantine. À 16 heures, tu as physique-chimie et ça te saoule trop, mdr. Ash à 14 ans : effectue ni plus ni moins deux meurtres de sang-froid, possède un arsenal entier dans sa machine à laver, s’allonge dans une baignoire pour vider ses chargeurs sur la police, et descend un mec du GIGN américain après une sieste sur le carrelage. Ash, c’est le petit frère que personne ne veut, mais qu’on respecte pour son côté plus que badass et loyal.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’il aura son bac.

#2. Lexi, la révélation de l’année

© HBO

Après une saison 1 où on ne l’a que très peu remarquée, on a enfin eu le droit à la vraie Lexi. La Lexi qui se bouge le fiak, qui devient narratrice à la place de Rue, qui rencontre l’amour, envoie des petits textos mignons, et surtout, qui nous sort une pièce de théâtre avec un budget hollywoodien. L’écriture fut dantesque, la mise en scène jouissive, et le choix du casting stratosphérique.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’elle deviendra une metteuse en scène célèbre et récupérera son petit Fez.

#1. Fez, le MVP de la saison

© HBO

Dans la saison 1, on le prenait pour un attardé qui dealait un peu à l’arrache. Grave erreur. Dans la saison 2, il a explosé et scoré plus de 40 points par match. Déjà, on a découvert son sombre passé, et ce qui l’amena à faire ce qu’il fait aujourd’hui. Ensuite, sa voix nous a donné envie de nous mettre à l’ASMR. Puis, il a mis des droites à Nate, et même si on est contre la violence, ça nous a fait un peu plaisir. Enfin, il a été adorable avec Lexi, et leur duo fut une bien meilleure histoire d’amour que Simba et Nala. Son intrigue demeura la plus haletante et l’épisode final avec Ash a transformé notre cœur en purée mousseline avec des grumeaux.

Ce qu’on espère pour la saison 3 : qu’il ira bien. S’il vous plaît, les scénaristes, faites qu’il aille bien.

En France, la saison 2 d’Euphoria est disponible en intégralité sur OCS à la demande.

À voir aussi sur Konbini :