AccueilFood

C’est ballot : il est interdit de manger au salon de la gastronomie

Publié le

par Lisa Coll

Pourtant, les gens veulent quand même y aller.

C’est ballot : il est interdit de manger au salon de la gastronomie

© Bertha WANG / AFP

Les visiteurs de l’exposition annuelle de Hong Kong consacrée à la gastronomie mondiale ne seront pas autorisés à retirer leur masque pour goûter les mets exposés sur les stands en raison des restrictions liées au coronavirus, a annoncé l’organisateur mardi.

Des dizaines de milliers de visiteurs et des centaines d’exposants sont attendus à cet événement qui durera cinq jours et commencera jeudi prochain au Centre de conventions et d’expositions de la ville.

Mais il n’y aura pas d’espaces de dégustation et tous les participants devront garder leur masque en raison des restrictions actuelles en matière de santé publique, a informé Sophia Chong, PDG par intérim de l’organisateur de l’exposition, le Trade Development Council. Elle dit :

“Nous comprenons que les visiteurs souhaitent goûter les échantillons. Nous espérons pouvoir reprendre cet arrangement après la pandémie, lorsque ce sera sûr et hygiénique de le faire.”

Cette décision intervient au lendemain d’une autre décision du gouvernement visant les supporters présents au Hong Kong Sevens en novembre, l’un des événements de rugby les plus populaires de la ville : ils seront autorisés à boire mais pas à manger dans les tribunes, et devront porter leur masque entre chaque gorgée.

Mme Chong a assuré ne pas s’inquiéter de l’impact de cette mesure sur l’exposition, l’interdiction de dégustation ayant été appliquée l’année dernière également. “Le nombre d’exposants à la Food Expo de cette année a même dépassé celui de l’année dernière”, a-t-elle souligné.

Hong Kong applique la stricte politique chinoise du zéro Covid, s’enlisant dans une troisième année d’isolement via de strictes mesures aux frontières et de distanciation sociale. Les rassemblements de plus de quatre personnes dans les lieux publics sont également proscrits. Ces dernières semaines, la ville a enregistré entre 3 000 et 4 000 cas par jour.

Konbini avec AFP

À voir aussi sur Konbini :