AccueilInternet

ChatGPT 4 sait coder ChatGPT, est-ce donc la fin de tout ? (vous avez 4 heures)

ChatGPT 4 sait coder ChatGPT, est-ce donc la fin de tout ? (vous avez 4 heures)

Image :

(© Studio Canal)

avatar

Par Pharrell Arot

Publié le

Un seul outil pour construire tous les autres ?

Cet article a d’abord été publié dans notre newsletter Fast Forward le 23 mars 2023.

À voir aussi sur Konbini

En seulement 10 “prompts”, ChatGPT 4 a su créer ChatGPT. C’est peut-être un peu méta à première vue mais, comme soulevé par l’auteur de cette expérience, Dan Shipper, et relayé par le journaliste Ryan Broderick, c’est un peu la fin de tout. De tout ? De tout ce qu’on code avec, dans un coin de la tête, une idée révolutionnaire. Pourquoi ? Parce que si, comme prouvé par cette expérience, l’intelligence artificielle sait s’autocréer et se débuguer, elle pourra en théorie faire de même avec toutes les autres applications.

Le prochain Insta ? ChatGPT saura le reproduire. Le prochain TikTok ? Idem. La prochaine “licorne” si chère à notre start-up nation ? Tout pareil. Mais attention, si c’est la fin des “apps” comme on les connaît, ce n’est pas pour autant la fin des idées bien humaines. Ici, on parle de la fin des outils divers pour n’en garder qu’un seul qui saurait tout faire.

“L’intelligence artificielle est un autopilote pour la pensée” : c’est aussi ce qu’écrit Dan Shipper avec, en ligne de mire de son argumentation, les “vrais” usages qu’on pourra – très, très bientôt – lui donner, comme des béquilles à nos moindres tâches quotidiennes. Des béquilles ? Un peu comme des “souvenirs” utilisables à l’infini. Car ce qu’on lit, ce qu’on consomme, ce qu’on crée tous les jours sur Internet, nous l’oublions, et ChatGPT, lui, n’oublie rien.