AccueilOpinions

Pourquoi 2015 est la meilleure année de rap en français ?

Pourquoi 2015 est la meilleure année de rap en français ?

avatar

Par Aurélien Chapuis

Publié le , modifié le

Et à votre avis, qui se place dans le top 3 des albums de 2015 ?

Chaque semaine, Aurélien Chapuis, alias Le Captain Nemo, revient sur l’actualité du rap avec ses coups de cœur, ses découvertes et les enjeux du moment.

À voir aussi sur Konbini

L’année 2015 a vraiment été incroyable en termes de rap francophone. Il y a huit ans déjà, on assistait à l’avènement de nouvelles stars comme PNL, SCH ou Gradur tout en voyant la confirmation de Nekfeu comme l’émergence d’Hamza, Kekra…

À cette époque, je suis vraiment à fond dans cette nouvelle génération de rap en français après l’engouement autour d’Or Noir de Kaaris en 2013 et sa partie 2 en 2014. Je me dis que ça y est, le rap français va revivre un âge d’or, longtemps relégué en deuxième ligne derrière les innovations et la toute-puissance du rap américain. L’essor de la trap en français va rebattre toutes les cartes pour moi avec de nombreuses nouvelles têtes et mélodies.

Pendant notre live hebdomadaire “Rap Cave” sur Twitch, on a décidé avec Tim de classer les albums de rap en français pour avoir un peu un panorama très large de cette année incroyable de rap français. Et ce qui me revient vraiment en tête, c’est l’incroyable raz-de-marée de PNL avec surtout “Le Monde ou rien”.

Je me souviens vraiment de ce morceau comme l’hymne de notre été 2015. Avec le projet QLF sorti juste avant, c’est vraiment le moment où on sent un véritable air frais dans le rap, une nouvelle ère. Je me souviens d’être avec Mehdi Maïzi et quelques autres potes à Perpignan pour un festival et que DJ Orgasmic commence son set à 2 heures du matin avec ce morceau.

On avait l’impression que c’était l’hymne de notre génération, celui qui allait tout changer. Depuis, c’est toujours notre morceau de clôture en Mouse Party, toujours avec Mehdi. C’est vraiment devenu le morceau d’une génération. Donc Le Monde Chico, rien que pour ce titre, mérite d’être tout en haut de notre tier list, comme le projet de l’année.

Mais ça a vraiment été très dur de le départager avec SCH et son A7 (le pref de Tim et de beaucoup à la rédaction) ainsi que Nekfeu et son premier album Feu ou même Booba avec son triomphal Nero Nemesis. PNL reste pourtant au-dessus, le véritable témoin d’une année incroyable de rap en français, sûrement la meilleure depuis les années 1990.

Retrouvez tous nos débats dans le replay ci-dessous :

Le 5 majeur de 2015

Kekra – C kom ça

Première bastos de Kekra dès sa première excellente mixtape Freebase, un morceau qui reste en tête comme une grande partie des tubes de Kekra. C’était juste le premier.

Hamza – La Sauce

Pareil, H24 d’Hamza, grosse rotation pour la découverte de cette trap à la belge. Et ce titre “La Sauce”, on en a fait une émission avec Mehdi sur OKLM pendant cinq ans. Game changer.

SCH – A7

Pareil que “Le Monde ou rien”, un morceau qu’on joue encore en soirée et qui reste hyper-fort, efficace et vraiment témoin d’une époque. J’adore.

Gradur – Jamais

Le premier album de Gradur m’a vraiment marqué de fou, surtout cet extrait plus “ensoleillé” qui me parlait beaucoup à l’époque.

Kaaris – Se-vrak

OK, c’est sorti fin 2014, mais il était sur Le Bruit de mon âme sorti en 2015. Et ce morceau a été trèèèès important dans l’après Or noir, je passais mon temps à l’écouter, le vrai début de la drill à la française.

Quelques majeurs en plus

De La Soul – View

Je suis si content que tout le catalogue de De La Soul se retrouve sur les plateformes, même si la disparition de Dave quasi en même temps gâche la fête. En attendant, je vous propose de réécouter ce morceau un peu oublié, vraiment excellent.

Kalash Criminel – Strates

Je suis toujours friand de morceaux de Crimi, ça me fait un truc à chaque fois. Là, c’est pour la marque Marjinal, c’est un peu spécial, mais en vrai, ça marche sur moi.

Ligne nostalgique

Bobby Caldwell nous a quittés, c’était un de mes chanteurs préférés. Très souvent samplé pour ses instrumentations smooth jazz et sa voix incroyable, je vous propose de réécouter cet incroyable morceau, notamment repris par 2pac.

Mais mon morceau préféré de Bobby est sûrement celui-ci, repris par Biggie cette fois-ci.