AccueilPop culture

Guy2Bezbar nous raconte son arrivée en National 3 : “J’ai fait beaucoup de concessions pour le football”

Guy2Bezbar nous raconte son arrivée en National 3 : “J’ai fait beaucoup de concessions pour le football”

avatar

Par Timothée Van Poecke

Publié le

Sortir des albums tout en marquant des lucarnes, c’est fort.

En plus d’être rappeur, il est aujourd’hui footballeur. Guy2Bezbar vient de sortir AMBITION, son deuxième album, et cette sortie arrive seulement quelques mois après l’annonce de son retour dans le monde du foot. C’est en août que l’artiste annonçait rejoindre l’US Ivry en National 3, l’équivalent de la cinquième division française.

À voir aussi sur Konbini

“J’ai fait beaucoup de concessions pour le football”

On a eu l’occasion de discuter avec lui de cet engagement et d’après lui, “ça se passe bien”. “Ça faisait cinq ans que je n’avais pas fait de foot, donc c’est un peu compliqué la reprise, mais ça va. Je m’y fais. Le groupe est bon, on se tape des barres, et c’est le plus important”, nous raconte-t-il.

Il a disputé son premier match quelques jours avant la sortie de son dernier projet, et même si, en souriant, il nous dit n’avoir réussi à marquer qu’à l’entraînement pour le moment, il est déterminé à se faire sa place : “L’objectif, c’est de prendre du plaisir, de continuer à gratter des minutes et de pouvoir marquer des buts. […] La première étape, c’était de réussir à être en condition et je suis content d’y être arrivé. J’ai fait beaucoup de concessions pour le football et j’ai d’abord réussi à atteindre cet objectif d’aller en National 3. Je ne m’arrête pas à ça mais en vrai, c’est déjà quelque chose de fort”.

Le mariage évident

Le football, la musique, mais comment on associe les deux ? Forcément, c’est ce qu’on a demandé à Guy2Bezbar quand on sait l’investissement que ces deux passions peuvent demander. Pour lui, ce n’est “qu’une affaire de plaisir”. “Aller à l’entraînement, c’est comme si j’allais au five plusieurs heures dans la journée”, nous dit-il avant d’ajouter : “J’arrive à gérer mon temps, ça fait partie de mon rythme de vie. On est à New York ici, tu connais”.

Il existe ce fameux mythe qui dit que tous les footballeurs rêvent d’être rappeurs et que tous les rappeurs rêvent d’être footballeurs. Guy2Bezbar est l’un des rares à réussir dans les deux. C’est ce qu’il nous raconte : “Il y a un mec de chez moi, il m’a dit : ‘Tu as réalisé les deux rêves de tous les mecs de la street, là’. Je ne m’en rendais pas forcément compte, mais c’est fort pour beaucoup de gens. […] Si je pouvais faire passer un message, je pousserais tous les jeunes à se dire que tout est possible. C’est aussi pour tout ça que mon album s’appelle AMBITION”.

La CAN des quartiers comme échauffement

Avant de revenir au niveau de semi-pro en National 3, Guy2Bezbar s’est laissé prendre par la CAN des quartiers organisée depuis 2019 par Moussa Sow. Cette année, l’artiste a participé à ce tournoi créé dans un but de cohésion et de fête : “La CAN, ça reste un tournoi. Il y a beaucoup de bons joueurs donc ça m’a aidé à reprendre le football”.

Lui qui représente le Congo a eu un petit mot sur Beendo Z, connu pour être bon footballeur et représentant du Cameroun. “On n’était pas dans la même poule, donc je n’ai pas eu la chance de le rencontrer, mais on m’a dit qu’il savait vraiment jouer”, raconte-t-il, avant d’ajouter : “On va peut-être être amenés à se rencontrer s’il se met vraiment au football comme moi. La N3, c’est dur. Ce n’est pas pour tout le monde, hein [rires].