AccueilPop culture

Lil Nas X dévoile l’hymne des Worlds de League of Legends (et c’est évidemment une tuerie)

Publié le

par Pierre Bazin

Aussi visuellement que sonorement.

Lil Nas X dévoile l’hymne des Worlds de League of Legends (et c’est évidemment une tuerie)

Les Worlds de League of Legends sont, chaque année, un rendez-vous incontournable pour tous les fans d’e-sport. La prestigieuse compétition a su, au fil des années, susciter la hype des fans comme des profanes, attirant des dizaines de millions de viewers à travers le monde. Depuis quelques années, un des grands points forts des Worlds se trouve aussi dans le choix de son hymne, la musique qui va résonner pendant plusieurs semaines pour accompagner les équipes du monde entier sur la Faille.

Il y a d’abord eu, entre autres, “Warriors” d’Imagine Dragons en 2014, qui a placé la barre très haut, mais aussi “Legends Never Die” en 2017, ou encore la célèbre chanson “Rise” de The Glitch Mob pour l’édition des Worlds 2018.

Les Worlds 2022, qui commenceront dès la semaine prochaine pour se conclure le 5 novembre avec la grande finale à San Francisco, n’échappent pas à la règle. Cette année, c’est ni plus ni moins Lil Nas X qui s’est chargé de l’hymne. “Star Walkin'” est donc le nouveau titre qui va résonner pendant les prochaines semaines.

À voir aussi sur Konbini

Depuis quelques jours, l’artiste mondialement connu avait “pris contrôle” des réseaux sociaux du jeu vidéo, s’autoproclamant “président de League of Legends“. Le son avait été teasé en avance et avec humour dans plusieurs spots publicitaires de l’éditeur Riot Games.

Le résultat est fidèle à ses prédécesseurs. Une musique entraînante, plus subtile que certains hymnes épiques des dernières années (de toute façon, les remix arriveront). Le clip, quant à lui, tient encore une fois toutes ses promesses. Il représente, comme à son habitude, des joueurs stars des Worlds de League of Legends ainsi que des champions du jeu représentés ici comme des robots Mecha. La patte artistique très anime n’est pas non plus pour nous déplaire.