AccueilPop culture

On a classé (objectivement) les animateurs et animatrices des années 1990 qui nous manquent

On a classé (objectivement) les animateurs et animatrices des années 1990 qui nous manquent

Image :

Photo by Phototeque Lecoeuvre / Collection ChristopheL via AFP

avatar

Par Kévin Pinto

Publié le , modifié le

Charly et Lulu, SVP, revenez !

Ils nous ont accompagnés pendant des années, devant notre télévision. On les aimait beaucoup. Parfois, on était même un peu amoureux. Alors, forcément, après des décennies sans les voir, on a envie de prendre des nouvelles. Du coup, on a classé les animateurs et animatrices des années 1990 qui nous manquent.

À voir aussi sur Konbini

#10. Alexandre Debanne

Entre 1990 et 1996, Alexandre Debanne a rythmé les dimanches de TF1 dans Vidéo Gag, avec Bernard Montiel. Quel plaisir c’était de regarder des chutes d’enfants et de tontons bourrés dans des mariages, agrémentées de doublages et d’effets sonores d’un autre temps.

Mais en juin 1996, l’animateur est victime d’un accident de moto qui l’éloigne des plateaux. Remplacé par Alexandre Delpérier, il en profitera pour prendre un peu de recul avec la télé et profiter de sa famille et de ses passions pour les voyages et le sport automobile. Il a quand même gagné trois fois Le Grand Concours des animateurs. Il ne rigole pas, Alexandre.

#9. Ness

Pour beaucoup, Ness reste la souriante chroniqueuse d’Exclusif, l’émission people de TF1 présentée par Frédéric Joly et Emmanuelle Gaume (qui nous manquent aussi mais il faut faire des choix). Mais Nezha Boubekri, de son vrai nom, a aussi largement contribué à démocratiser le jeu vidéo à la télé : elle a notamment coanimé Televisator 2, sur France 2, avec Cyril Drevet et a surtout participé au lancement et au développement de la chaîne Game One, en 1998.

Aujourd’hui, si elle n’est plus devant les caméras, elle n’en reste pas si loin puisque Ness travaille dans le media consulting et mentoring où elle donne, entre autres, des conseils pour prendre la parole en public. En 2022, elle publie aussi son autobiographie Ma vérité : des mots et des maux.

#8. Yves et Hervé Noël

Niveau programmes qui sentent bon les années 1990, difficile de proposer un plus beau CV que les jumeaux Noël. Yves et Hervé animent le Multitop et Dance Machine sur M6, et apparaissent dans Premiers baisers sur TF1. Ensuite, Yves coprésentera la première version du Hit Machine, avec Ophélie Winter, pendant qu’Hervé continuera de jouer dans Le Miel et les abeilles ou Classe mannequin. Carrière solide.

Mais depuis la fin de cette décennie dorée, les jumeaux ont disparu des radars, pour des destins bien différents. Hervé s’est reconverti en tant que charpentier en Bretagne. Yves, lui, a dû quitter la télé à cause de troubles bipolaires contre lesquels il lutte depuis de longues années. Heureusement, il a pu trouver un traitement et travaille désormais dans le coaching et la communication.

#7. Olivier Chiabodo

Le tricheur, pour l’éternité. Chroniqueur dans le Coucou, c’est nous de Christophe Dechavanne, il commence à se faire un nom à la tête de l’émission d’aventures, Le Trésor de Pago Pago, et surtout de La Roue de la fortune. Mais lors de l’été 1997, c’est le drame : arbitre d’Intervilles, il indique la bonne réponse à l’équipe du Puy du Fou en laissant glisser trois doigts le long de sa cuisse.

L’affaire fait scandale à l’époque. Chiabodo se fera licencier par TF1 avant d’être disculpé par la justice après de longues années de procédures judiciaires. Depuis, l’ancien animateur s’est reconverti et a lancé The Explorers, une application proposant des photos et vidéos des plus beaux coins de la planète. C’est une vie de voyages loin des vachettes.

#6. Maureen Dor

Nos voisins belges ont du talent et, heureusement, on peut en profiter. Après des débuts sur la locale, une petite rousse énergique débarque en France durant la première moitié des années 1990. Après un rapide passage par Nulle part ailleurs, Maureen Dor se fait surtout remarquer dans Chalu Maureen, un programme jeunesse de France 2, accompagnée de Charly et Lulu (dont on parle plus bas). Les plus grands apprendront à la connaître à partir de 2000, dans les émissions de Laurent Ruquier : On a tout essayé sur France 2 et On va s’gêner sur Europe 1.

Aujourd’hui, Maureen Dor a retrouvé un public plus jeune. Elle s’épanouit en tant qu’autrice et éditrice de livres jeunesse et a créé les Éditions Clochette en 2011 pour transmettre sa passion des livres.

#5. Nathalie Vincent

Salut, les kids ! Comment oublier le sourire de Nathalie Vincent, l’animatrice de M6 Kid, qui accompagnait nos matinées entre 1996 et 2001 ? Beaucoup l’ignorent, mais avant de lancer Draculito, mon saigneur ou Gadget Boy, la jeune femme était chorégraphe de Boris. Celui des soirées disco qui promettait que ça allait “chauffer dans les bermudas”.

La suite de la carrière télévisuelle de Nathalie Vincent sera moins couronnée de succès, entre des chroniques dans Combien ça coûte, une coanimation d’Incroyable mais vrai et même un rôle dans Brigade Navarro, avec Filip Nikolic (tu nous manques aussi). Aujourd’hui, Nathalie Vincent est toujours dans l’animation, mais de séminaires d’entreprises et d’événements pro. On ne va pas se mentir, on préférait quand elle nous présentait les Minipouss.

#4. Philippe Risoli

Le lancer de micro le plus célèbre du PAF. Le seul, en même temps. Figure emblématique de TF1 dans les années 1980 et 1990, Philippe Risoli a occupé tous nos midis avec les roues du Juste prix et du Millionnaire avant d’être remercié en 2001.

La suite ? Un tube intemporel — l’immense Cuitas les bananas — une participation à La Ferme Célébrités 2 (moins intemporelle), une petite carrière sur les planches et un retour à la télé, dans L’École des fans entre 2009 et 2012. Depuis, notre légendaire Philippe a sorti un livre hommage à son père en 2023 (Dites bien à mon fils que je l’aime) et semble désormais rester loin des projecteurs pour profiter de sa famille. Les bananes sont cuites.

#3. Séverine Ferrer

C’était sans doute le crush de beaucoup d’ados à la fin des années 1990. C’était surtout le visage de Fan De, l’émission culte du samedi matin, pour tout connaître de l’actualité des 2Be3, des Worlds Apart et d’Allan Théo (qui, on ne le répètera jamais assez, nous manquent aussi). Après sa carrière télévisée en 2005 – malgré quelques apparitions éclair au fil des années – Séverine Ferrer représentera Monaco à l’Eurovision en 2006 avec la chanson “La Coco-dance”.

Mais surtout, la Montpelliéraine est aujourd’hui comédienne et metteuse en scène. Récemment, on peut la retrouver dans La Voie des femmes, une pièce de théâtre valorisant la cause des femmes. Fan d’elle.

#2. Charly et Lulu

Il s’appelle Charly. Il s’appelle Lulu. Ils étaient sur M6 pour le Hit Machine. Le samedi en compagnie d’un public en folie. Oui, bon, vous connaissez le gimmick. Duo le plus célèbre de l’histoire – avec Laurel et Hardy, Beyoncé et Jay-Z ou encore Tic et Tac –, Charly Nestor et Jean-Marc Lubin nous ont fait découvrir les meilleures ventes de singles de la semaine, de 1995 à 2008.

Après leur départ de M6, les deux animateurs ont eu des carrières différentes. Charly a vécu 17 ans aux États-Unis où il a produit des artistes francophones comme Gad Elmaleh ou Johnny Hallyday. Lulu, lui, a été responsable des productions de Non Stop People puis directeur de production auprès de Jean-Marc Morandini sur CNews.

Mais le duo continue d’exister : les deux amis animent encore des tournées Hit Machine avec d’anciennes gloires de la décennie 1990 qui nous manquent toutes, bien évidemment.

#1. Dorothée

C’est la reine, tout simplement. De 1978 à 1987 dans Récré A2 puis de 1987 à 1997 dans le Club Dorothée, Frédérique Hoschedé (son vrai nom) aura joué les nounous tous les mercredis, les week-ends et pendant les vacances.

Avec ses amis Ariane, Corbier, Patrick et Jacky, Dorothée a marqué plusieurs générations de téléspectateurs. Elle nous aura fait découvrir tous les dessins animés et séries les plus culte de notre enfance. Elle nous aura même fait chanter, gamins, sur ses chansons. Forcément, elle nous manque.

Aujourd’hui âgé de 70 ans, Dorothée mène une vie tranquille, bien méritée, et offre quelques rares interviews ou apparitions télé. Mais si on la pensait à la retraite, elle a surpris son monde en annonçant qu’elle allait doubler le personnage d’Airazor dans la VF de Transformers: Rise of the Beasts. C’est comme un tremblement de terre.