AccueilPop culture

On a classé (objectivement) tous les flash-back de One Piece, du plus oubliable au plus mémorable

Souvenirs souvenirs

On a classé (objectivement) tous les flash-back de One Piece, du plus oubliable au plus mémorable

avatar

Par François Faribeault

Publié le

Spoil : vous allez pleurer.

Si, après plus de 25 ans de publication, plus de 1 000 épisodes et encore plus de chapitres, One Piece parvient encore à nous émouvoir, c’est notamment grâce à une arme scénaristique qu’Eiichiro Oda n’hésite pas à dégainer : le flash-back. Véritable atout narratif, il permet à Oda d’ajouter du contexte et de l’émotion, tout en nous faisant pleurer comme jaja. Alors pour célébrer le nouveau flash-back de l’arc Egghead, on a décidé de tous les classer.

À voir aussi sur Konbini

N.B. : on considère le premier chapitre de One Piece (Luffy qui reçoit le chapeau de Shanks) comme une introduction et non un flash-back.

#26. et +

Ici, on met tous les mini-flash-backs sans grande ambition. Ils ne durent que peu de temps, ne servent qu’à présenter un passé sombre, ou à mieux comprendre un personnage sans pour autant s’y attacher. Ainsi, on cite les flash-back de Baggy, Kuro, Lucci, Hody, Don Chinjao, Pudding, Katakuri, Tama, Ashura Doji, Pedro, Kawamatsu, King, Kaido et Vegapunk. Retenons quand même ceux de Baggy (pour l’humour), Pudding (pour l’amour), Tama (pour Ace), Pedro (pour le sacrifice), King (pour le mystère) et Vegapunk (pour l’Histoire).

#25. Chouchou

Il est le premier flash-back de l’œuvre et bien qu’il ne dure que quelques pages, il reste la première cause de larme versée. Merci, pitit chien.

#24. Vivi

C’est un double flash-back avec Koza et Pell qui nous emmène dans le passé de la princesse. Comme on adore Vivi, on met des points à ce flash-back, mais sans plus.

#23. Ace et Barbe Blanche

Le vrai passé d’Ace, on le découvre dans le spin-off dessiné par Boichi. Ici, on effleure tout juste le parcours du fils de Roger. C’est chouette, mais on n’en ressort pas transi.

#22. Zoro

Zoro n’a pas besoin de flash-back fort pour percer. Kuina, une promesse, un escalier et l’affaire est réglée.

#21. Usopp

Papa est parti jouer au pirate, Maman est morte de maladie, oui, c’est triste, mais trois pages pour raconter tout ça, frère, il ne faut pas exagérer.

#20. Baby 5

OK, la maman qui abandonne sa fille dans la forêt et provoque tout un traumatisme, ça fonctionne.

#19. Hancock

Flash-back court mais réussi. On apprécie.

#18. Doflamingo

C’est un flash-back pas du tout émouvant sur la vie plutôt mouvementée du plus grand méchant de l’œuvre. Enfin si, il est émouvant, puisque le petit Dofli prend cher, mais il ne sert qu’à comprendre les raisons de sa colère.

#17. Sanji (Zeff)

C’est un premier flash-back qui fait mouche et qui donne envie de manger sa jambe.

#16. Franky

On a adoré Tom. On a détesté Spandam.

#15. Yamato

Si le flash-back de Yamato touche nos cordes sensibles, c’est pour la présence d’Ace.

#14. Otohime et Fisher Tiger

Le flash-back de l’île des Hommes-Poissons est un flash-back général qui retrace toute une histoire, croisant mythes et personnages légendaires. Même si on est sur un arc de reprise, l’histoire tragique de Otohime fait son effet.

#13. Big Mom

Qui pensait un jour pouvoir découvrir le passé d’un Empereur ? A-t-elle vraiment mangé ses amis ? Méritait-elle un meilleur sort ? Tellement de questions, si peu de réponses.

#12. Sanji (Germa)

Si Zoro n’a eu qu’un demi-flash-back, Sanji en a eu deux et celui-ci est particulièrement fort et envoie notre cuistot dans une dimension bien plus dramatique à laquelle on ne s’attendait pas.

#11. Kyros/Rebecca

Un jouet voit mourir sa femme dans ses bras sans que cette dernière ne se souvienne de lui. Allez, vous m’avez eu, là.

#10. Senor Pink

C’est le meilleur flash-back d’antagonistes, qui vient nous faire changer d’avis sur le personnage : du cringe, on est passés au respect total.

#9. Brook

Cinquante années passées seul sur une épave, des adieux en musique, une promesse qui attend au pied d’une montagne… OK, c’est bon, on a compris, on va pleurer.

#8. Law/Corazon

Il a utilisé ses pouvoirs jusqu’à la fin pour sauver un enfant auquel il croyait. Corazon, on ne t’oubliera jamais.

#7. Nami

Il est le premier flash-back qui nous prend aux tripes. Dix années à servir l’assassin de sa mère : ici, Nami fait très fort pour nous toucher et marquer avec brio la fin de la première saga de l’œuvre.

#6. MontBlanc Norland et Calgara

Seul flash-back où on aborde deux personnages qu’on ne verra jamais dans le présent, cette histoire nous raconte l’amitié, le partage, l’écoute, la compréhension, mais aussi la trahison, l’oubli et le regret. Skypiea est définitivement un arc à ne pas manquer.

#5. Luffy

En vrai, c’est le flash-back de Luffy, Ace et Sabo, mais c’est Luffy qui en est la porte d’entrée. Il intervient après la mort d’Ace et on assiste aux événements du Mont Corvo avec une grande mélancolie. Si ce flash-back sert de pause dans l’après Marineford, il est surtout un coup en plein cœur alors qu’on est déjà au sol. Aucun de nous n’était prêt pour ça.

#4. Chopper

“Quand croyez-vous qu’un homme meurt ? Quand il se prend une balle en plein cœur ? Non ! Quand il est atteint d’une maladie incurable ? Non ! Quand il a avalé une soupe de champignons vénéneux ? NON ! Un homme meurt lorsque son souvenir tombe dans l’oubli !” – Dr Hiluluk.

#3. Oden Kozuki

Si la deuxième partie de son flash-back, avec Kaido à Wano, reste classique, c’est bien la première partie qu’on retiendra. Voir la famille de Barbe Blanche se former et découvrir Roger et le One Piece sont des scènes auxquelles on voulait assister depuis bien longtemps. C’est un flash-back émouvant, oui, mais c’est surtout un flash-back tellement important pour l’histoire de One Piece.

#2. Kuma

Dernier en lice, le flash-back de Kuma frappe très très fort. On ne va pas vous le spoiler, mais il entame parfaitement la dernière saga, avec son lot de révélations, de batailles importantes, de relations père/fille et de larmes qui coulent à flots. C’est simple, on y a pleuré à chaque case de chaque page, ce qui fait de Kuma l’un des personnages les plus profonds de l’œuvre.

#1. Nico Robin

Ce flash-back représente tout ce qui se fait de mieux dans le shōnen. On nous présente le passé tragique d’un personnage secondaire tout en nous introduisant le plus grand mystère de l’œuvre. Évidemment, on pleure comme des gros bébés, mais on sent surtout à quel point le rôle du héros est important puisqu’il vient sauver tellement d’aspects du personnage secondaire. Nico Robin pensait être un poids pour les autres, un démon pour le reste du monde, puis Luffy est arrivé dans sa vie, donnant ainsi raison à Haguar D. Sauro. Enfin, il permet d’enchaîner sur le meilleur moment de l’œuvre tout entière :

Et vous, devant quel flash-back vous avez le plus pleuré ?