AccueilSports

Le jour où Gérard Depardieu est descendu sur la pelouse du Vélodrome pour assister à une séance de péno de l’AJ Auxerre

Publié le

par Abdallah Soidri

Il n’avait pas le droit d’être là, mais il y était quand même.

Le jour où Gérard Depardieu est descendu sur la pelouse du Vélodrome pour assister à une séance de péno de l’AJ Auxerre

© Pascal GEORGE / AFP

Saison 1995-1996. L’AJ Auxerre réalise un doublé Coupe-Championnat historique. Dans leur quête, Guy Roux et ses hommes ont pu compter sur le soutien de Gérard Depardieu, qui a suivi durant la saison le club pour lequel il a eu un coup de cœur. Une cohabitation improbable qui culmine pendant la séance de tirs au but au Stade Vélodrome, face à l’OM, en demi-finale de la Coupe de France, que l’acteur va suivre… depuis la pelouse.

La séquence, un brin lunaire, apparaît dans le documentaire consacré au mythique entraîneur de l’AJA, Guy Roux, une histoire de France (Prime Video). On y voit le comédien à la filmographie longue comme deux bras suivre la séance depuis le banc de touche, puis courir sur la pelouse au même titre que les joueurs et le staff quand le gardien Lionel Charbonnier réalise l’arrêt décisif qui envoie les Auxerrois en finale. Interrogé après la rencontre, Depardieu déclarera d’ailleurs qu’il “était persuadé que Lionel allait l’arrêter”.

Chargement du twitt...

Mais comment l’interprète de Cyrano de Bergerac a-t-il bien pu se retrouver là ? Dans le documentaire, Gérard Bourgoin revient sur cette “connerie” de son homonyme (de prénom) et ami. “Je lui ai dit ‘tu ne peux pas rentrer’ […] mais il se croyait sur un plateau de cinéma”, se souvient le premier des Gérard, qui revoit encore le second Gérard descendre des tribunes pour se placer au plus près de l’action.

L’attitude décomplexée de Depardieu n’était pas du goût de Guy Roux, mais plaisait aux joueurs. Une fois passé le premier contact — “Je me suis dit qu’il est dans la vraie vie comme il est dans ses films”, dit Lionel Charbonnier —, ces derniers l’adoptent. “Ils étaient tellement contents. [C’est comme si] ils avaient un frère de plus”, ajoute Bourgoin.

Chargement du twitt...

Sa proximité avec les joueurs lui permet de remotiver les troupes quand le doute s’installe après une défaite. Charbonnier raconte :

“On était en train de rattraper le PSG, et on perd à Rennes. On est dans l’avion, et là, je regarde mes joueurs. On ne parlait pas de titres, on ne parlait pas de doublé. On ne parlait de rien. Et moi, dans ma tête, je me dis qu’on ne va pas y arriver. Et là, je prends un coup d’épaule. Gérard [Depardieu, ndlr] lisait dans mes pensées et me dit : ‘Non ! Pas toi, mon Lio !’ Tu vas me les remonter, c’est toi, le capitaine.”

Deux matches de Division 1 et une finale de Coupe plus tard, l’AJ Auxerre réalise le doublé Championnat-Coupe de France, le seul et unique de son histoire. L’effet Depardieu ?

À voir aussi sur Konbini :