AccueilSports

Nicholas Latifi va remporter le championnat du monde de F1 2022 et voici 5 preuves

Publié le

par François Faribeault

Goatifi sur la première marche du podium ou rien

Nicholas Latifi va remporter le championnat du monde de F1 2022 et voici 5 preuves

Photo by Speed Media/Icon Sportswire via Getty Images

On approche de la fin d’année 2022 et tout le monde ne parle que la probable victoire de Max Verstappen au détriment de Charles Leclerc qui se fait bully par sa propre écurie. Mais derrière cette bataille entre Red Bull et Ferrari avec Mercedes en embuscade, se cache un pilote bien plus doué qu’on ne le croit : Nicholas Latifi. Vous l’aurez lu ici en premier, mais ce Canadien de 27 ans va remporter le championnat du monde de F1 2022.

Mathématiquement, c’est encore possible

Il reste 7 GP. Si Latifi remporte chaque GP en rajoutant le point de bonus du meilleur temps, il peut gagner 182 points, ce qui le mettrait du coup à 182 points. Verstappen en a 310. MAIS ATTENTION : si Max, Charles, Sergio et George prennent un maximum de pénalités et qu’ils ne remportent aucun point d’ici la fin de l’année, alors Latifi remporte le championnat du monde.

La Q3 en Grande-Bretagne qui prouve sa supériorité

Lors de Silverstone 2022, Latifi réalise sa meilleure qualif de la saison avec une magnifique 10e place. Et comme la brise annonce l’arrivée de la tempête, cette Q3 est la preuve formelle que Nicholas libère enfin son potentiel infini. De là à ce qu’on le voit sur la première d’ici octobre, il n’y a qu’un pas.

Il porte le légendaire numéro 6

Et qui a porté le numéro 6 aussi ? Nico Rosberg, et qui plus est en 2016, l’année où il réussit l’exploit de battre Lewis Hamilton avec la même caisse. Le 6 est un numéro de vainqueur, d’outsider et de mec humble qui ne fait pas de bruit parce qu’il sait pertinemment qu’il met tout le monde à l’amende.

Il est canadien

Certes une nationalité n’est jamais gage de victoire mais le dernier et seul Canadien à avoir été champion du monde, c’est Jacques Villeneuve en 1997. Et pile poil 25 ans plus tard, ce ne serait pas anodin que Latifi rende hommage à son compatriote en faisant l’effort de remporter le championnat.

L’écurie historique Williams attend le bon moment pour révéler ses cartes

Depuis 1977, Williams c’est neuf titres constructeurs, sept titres pilotes et un nombre de victoires qu’on ne peut pas compter sur les doigts de la main, sauf si on possède 114 doigts. Avec cette expérience, il est évident que l’écurie possède une vraie stratégie et n’est pas du tout à bout de souffle comme on a tendance à le croire. Donc t’inquiète même pas que ça va sortir la meilleure livrée d’ici la fin de l’année et enfin effectuer des pit stops en 2,3 secondes.

Alors, qui, comme moi, croit en la future victoire de Goatifi ? Si tu n’es pas convaincu, tu deviens pilote de réserve chez Aston Martin mdr.

À voir aussi sur Konbini :