AccueilTechno

J’ai demandé à ChatCGT si je pouvais faire grève pour ne pas écrire cet article

Publié le

par Pierre Bazin

Cet article ne fait pas (encore) office de préavis de grève.

J’ai demandé à ChatCGT si je pouvais faire grève pour ne pas écrire cet article

People protest during a day of action to highlight the current economic and cultural difficulties being experienced across France as the coronavirus (Covid-19) pandemic continues on February 4, 2021, in Paris. (Photo by Thomas SAMSON / AFP)

En tant que journaliste tech de Konbini qui aime caler subrepticement des citations de Marx dans mes articles (et aussi le mot “subrepticement”), il y a trois choses que j’aime par-dessus tout : les jeux de mots, les IA et tout ce qui touche à la lutte des classes.

Or il y a quelques joueurs, Vincent Flibustier, twittos bien connu et créateur du site parodique Nordpress, a annoncé le lancement de ChatCGT, l’IA marxiste qui n’aime pas Macron.

Chargement du twitt...

Développé par son frère, cet agent conversationnel personnalisé repose évidemment sur les API du ChatGPT originel — ses fonctionnalités de base modifiées par la suite pour les besoins de ChatCGT. Vous pouvez lui demander peu ou prou n’importe quoi et l’IA s’occupera de vous répondre avec principalement des conseils en lutte des classes bien marxistes, bien matérialistes.

À voir aussi sur Konbini

<em>Le travailleur n’a rien d’autre à perdre que ses chaînes.</em>

ChatCGT n’est pour l’instant pas aussi exhaustive et puissante que son homologue libérale mais en tout cas, le site a déjà rencontré son succès, puisqu’il n’est pas toujours disponible car saturé de requêtes diverses. Vous pouvez tout de même tenter votre chance et demander son avis à l’IA marxiste sur des politiques, la réforme des retraites ou le gouvernement de Macron.

Il lui arrive même de faire grève, ce qui est probablement une première pour une intelligence artificielle — pas mal, non ? C’est français.

“Pas mal non ? C’est français.”

ChatGPT en illimité, ce n’est pas gratuit et donc ChatCGT non plus pour son créateur. Vincent Flibustier explique que le nombre de requêtes envoyées à l’IA a un coût. Il propose, à qui le souhaite, de le financer en partie via son Tipee ou encore en donnant l’accès à votre propre clé API ChatGPT qui contient 18 crédits (18 requêtes) à la création gratuite du compte.

Chargement du twitt...