AccueilTechno

On a classé (objectivement) les 151 Pokémon de la première génération du plus éclaté au plus stylé

Publié le

par François Faribeault

De Bulbizarre à Mewtwo, on les a tous attrapés et jugés.

On a classé (objectivement) les 151 Pokémon de la première génération du plus éclaté au plus stylé

Il existe plus de 900 Pokémon et, avec la neuvième génération, on franchira enfin les 1 000. Parmi cette ribambelle de monstres mignons et de véritables fléaux, la première génération reste et restera la plus marquante. Du coup avec les collègues, on a décidé de les classer du 151e au numéro 1, afin de savoir enfin quel Pokémon peut s’asseoir, surfer ou voler sur le trône du meilleur Pokémon de la première génération.

NB : cet article est écrit à plusieurs mains avec Yasmine, Julie, Mélissa, Lucie, Abdallah, Arthur, Pierre et Adrien. J’ai effectué personnellement le classement, d’où les plaintes de certains rédacteurs. Merci à eux.

#151. Magicarpe

Terrible place pour le célèbre “Trempetteur”. Mais finalement, Magicarpe est ce que nous sommes tous : un immense potentiel caché derrière une absence totale de charisme. Jean-Jacques Goldman disait que les “derniers seront les premiers”, c’est d’autant plus vrai avec ce pauvre poisson destiné à devenir un dragon des mers surpuissant.

À voir aussi sur Konbini

#150. Noeunoeuf

Six œufs, dont un à moitié mort. S’il y a bien un vrai dernier, un Pokémon qui ne mérite pas d’exister, c’est Noeunoeuf. Je préfère boire de l’eau de Javel plutôt que de l’avoir dans mon équipe.

#149. Paras

L’autre énorme serpillière du classement. Tu cuisines ses deux champignons avec Noeunoeuf, ça fait une omelette.

#148. Aéromite

Élue la pire évolution de la première génération. C’est juste une grosse mite volante dégueulasse. Si on veut un insecte volant avec du charisme, il y a Papilusion.

#147. Hypocéan

Hypotrempe est tout mimi, mais Hypocéan sort les écailles et calme tout le monde direct. Il faudra attendre la 2e génération de Pokémon pour rencontrer son évolution, Hyporoi.

#146. Poissirène

Sœur, c’est juste un poisson avec une corne. Il y a zéro effort sur la DA. Même Ondine n’en veut pas dans sa team.

#145. Chenipan

Alors là, c’est tout un projet. En rencontrant ton premier Chenipan, tu comprends bien que c’est une belle histoire qui va commencer et qu’un jour, tu vas le voir devenir un magnifique Papilusion. Quelle poésie.

#144. Rattata

Qui n’a pas eu envie de jeter sa Game Boy/Nintendo DS après une énième rencontre avec un Rattata dans les hautes herbes ?

#143. Nidoran M

Parce que les Nidoran ne font rien comme les autres et qu’une seule espèce ne suffit pas, ils sont les seuls à faire leurs stars en ayant un mâle et une femelle. Très réducteur et en plus, on les confond toujours.

#142. Nidoran F

Même forme que son homologue masculin, Nidoran femelle a juste une couleur différente, bleu clair pastel. Super, ça valait le coup d’en créer deux, vraiment.

#141. Chrysacier

L’évolution de Chenipan. L’accomplissement d’un parcours et d’une super relation entre dresseur et Pokémon. On sait qu’on arrive presque à l’évolution tant attendue : le Papilusion.

#140. Piafabec

Un wannabe Roucoule avec moins de style, disons-le.

#139. Aspicot

Pokémon ou non, un asticot reste un asticot. Et puis quand on se prend pour une licorne avec un aiguillon sur le front, mieux vaut rester caché dans les hautes herbes.

#138. Nosferapti

Qu’est-ce qu’il nous a fait suer, ce Pokémon, à apparaître tout le temps alors que notre seul souhait était de sortir de ce putain de Mont Sélénite. 

#137. Stari

Être une étoile avec un gros diam’s, c’est plus beauf que beau. Stari est un des Pokémon Eau les moins utilisés. Pour de bonnes raisons.

#136. Coconfort

Bon, certes, il ne sert pas à grand-chose, mais franchement, on ne peut nier la classitude de son style néofuturiste, avec son armure fuselée et ses yeux futuristes.

#135. Poissoroy

Frère, c’est juste le même poisson que Poissirène, mais avec un autre genre et un peu plus gros. Il n’est pas dernier car il est galère à attraper, ce qui en fait un minichallenge.

#134. Kokiyas

Il est rigolo quand même ce coquillage, non ? OK, il a l’air stupide et on dirait juste un Fantominus enfermé dans une moule. On comprend.

#133. Otaria

Cette place est tout simplement UNE HONTE pour un des Pokémon les plus mimi du Game mais malheureusement la personne qui écrit ces lignes n’est pas responsable des places de ce classement…

#132. Rattatac

Un Rattata avec de grosses dents et plus de fourrure reste un Rattata.

#131. Mimitoss

Non.

#130. Ptitard

Mignon, le têtard, mais franchement, à part Magicarpe, c’était le seul Pokémon Eau qu’on pouvait attraper avec une canne de base. Retour à la flotte !

#129. Mélodelfe

On ne sait plus même plus quelles sont ses capacités ni même son type, et c’est tout à fait ce qui doit expliquer cette très moyenne place. Mignon toutefois.

#128. Amonita

Entre une blatte et un escargot préhistorique, le choix du fossile de la première génération est un dilemme un peu merdique, il faut l’avouer. Mais bon, au moins, Amonita ressemble à quelque chose, lui.

#127. Chétiflor

Ce n’est pas parce que les évolutions à venir sont un peu plus stylées que cette vieille fleur ne fait pas pitié.

#126. Parasect

L’évolution d’un Pokémon moisi donne bien souvent un Pokémon moisi. Parasect, c’est juste un énorme champignon qui n’a même pas sa place dans la poubelle jaune.

#125. Doduo

Avec ses deux têtes, Doduo peut être considéré comme un Pokémon attirant. Mais comme c’est une énorme brêle, il ne terminera jamais dans notre équipe de six.

#124. Tentacool

Alors là. On est dans le top 3 (pas troisième) des Pokémon type Eau les plus relous. T’es là, tu te balades tranquillement avec ta CS Surf dans des eaux paisibles et Tentacool, ce gros forceur, apparaît toutes les quatre secondes. Ça fout les nerfs.

#123. Mélofée

Tout comme son évolution Melodelfe classée un peu plus bas dans le classement (ou plus haut, ça dépend dans quel sens vous le lisez), on ne sait même plus quel est son type ni quelles sont ses attaques et quels sont ses pouvoirs. Mais on le voulait toutes quand même car il est archi-mimi.

#122. Ramoloss

Franchement, je parie fort que la mère de Ramoloss disait à toutes ses copines qu’il était HPI et qu’elle songeait à le mettre dans une école spécialisée. Alors qu’en vrai, il mange de la colle comme tout le monde.

#121. Magnéti

Magnéti est mignon, Magnéti est neutre. Magnéti ne veut de mal à personne. Bon, Magnéti n’est pas très charismatique, mais on l’aime bien comme ça, au moins pour chercher son téléphone, au cas où.

#120. Rapasdepic

Un wannabe Roucoups avec moins de style, disons-le.

#119. Kabuto

Déjà, prendre une blatte comme inspiration, c’était osé, mais alors essayer de la rendre un peu plus ténébreuse… Non, désolé, ça ne va pas, personne n’est convaincu.

#118. Ponyta

Toutes les filles qui faisaient de l’équitation entre 1999 et 2003 voulaient absolument Ponyta dans leur Pokédex. Bien normal lorsque l’on revoit cette incroyable crinière de fuego.

#117. Têtarte

Une évolution sympatoche mais un peu flemmarde, à qui on coupe une queue et à qui on fait pousser deux bras façon Colossinge. Pas vraiment de la (tê)tarte.

#116. Racaillou

Le Pokémon roche de base et, même si c’est le frérot de Pierre, ça reste un vieux caillou.

#115. Grodoudou

Quelqu’un a déjà eu un Grodoudou ? Non, tout simplement car on refusait de voir évoluer son petit frère incroyablement mignon Rondoudou.

#114. Sabelette

Bien qu’il soit mignon et doté d’un design agréable, Sabelette est ce genre de Pokémon qu’on oublie. Heureusement, son évolution possède plus de charisme.

#113. Abo

Il est massif, pèse 7 kg, dommage qu’il soit peureux. Le seul truc intéressant à savoir sur lui, c’est que son nom est l’anagramme de “boa”. À ressortir pour se la péter en apéro dînatoire.

#112. Hypotrempe

Pas très puissant, mais tellement mignon. Typiquement le seul animal marin qu’on a envie de croiser pendant des excursions sous-marines.

#111. Machoc

La bagarre, ce n’est pas bien, les enfants.

#110. Boustiflor

Est-ce qu’on peut parler de la taille de cette bouche, qui traumatise tant d’enfants – à moins que je fusse le seul à faire des cauchemars de ce monstre ?

#109. Magnéton

Trois fois plus de puissance ? Pas vraiment. Mais surtout, comment ça marche ? Est-ce qu’ils ont la même conscience ou alors ce sont plus comme des siamois ? Trois questions essentielles pour cet étrange amalgame de lithium polluant.

#108. Lamantine

Pas franchement utile mais très franchement mignon, Lamantine est plus une peluche que l’on aimerait voir trôner dans notre petit lit douillet que dans une Poké Ball.

#107. Ortide

Dans le trio Mystherbe-Ortide-Rafflesia, Ortide est, hélas, l’enfant mal aimé. En même temps, un Pokémon qui se bave dessus, merci, mais non merci.

#106. Smogo

Pokémon qui galère à entrer dans le cœur des gens, Smogo prend une nouvelle sanction à cause de sa longue carrière aux côtés de James de la Team Rocket.

#105. Staross

Staross fait, hélas, partie des 1 000 Pokémon Eau de la première génération. Et dans cette famille-là, il est bien souvent oublié. On ne peut donc pas le placer plus haut.

#104. Lippoutou

La plus humaine des Pokémon. Beaucoup de sympathie ici pour la belle Lippoutou.

#103. Amonistar

Quelques pics en plus, une bouche monstrueuse, il n’en fallait pas plus pour améliorer Amonita. On peut au moins lui reconnaître la création de la religion Helix durant le célèbre TwitchPlaysPokemon. Et un dieu, ça se respecte.

#102. Nidorina

Là, on commence à voir un peu plus la ressemblance avec le rhino. Autant Nidoran est un petit rongeur grassouillet, autant Nidorina sort les crocs et montre clairement qu’elle ne plaisante pas.

#101. Nidorino

Idem que Nidorina, mais en violet. Franchement, on a vraiment besoin de vous refaire le topo ?

#100. Électrode

L’évolution de Voltorbe possède tous les défauts de son ancien lui, et aucune qualité en plus. Et cette expression faciale ultra-cringe, on en parle ?

#99. Rhinocorne

Il n’a pas l’air d’être le rhino le plus futé de la bande, mais il est quand même mignon. Et il est surtout l’un des Pokémon pré-évolution les plus costauds, malgré son côté un peu balourd.

#98. Hypnomade

Vous l’avez toujours pris pour un boloss ? Vous aviez sans doute un peu raison.

#97. Krabby

Un petit crabe qui est, pour le coup, rien de plus qu’un crabe qui se fait rouler dessus à la moindre occasion. Mais attends de voir son évolution.

#96. Soporifik

Vous l’avez toujours pris pour un boloss ? Vous aviez sans doute un peu raison. Mais il l’est un peu moins que son évolution, ce qui est assez rare pour être souligné – ou, en tout cas, un peu plus rigolo.

#95. Gravalanch

Un gros caillou rond et pas très charismatique, donc le Pokémon préféré des dresseurs loubards. Une avalanche de roche rapidement calmée par un petit coup de “Pistolet à O”.

#94. Persian

Un chat mignon qui devient un chat austère et sans personnalité en évoluant. On est sur un cas d’école de ce qu’est un glow down.

#93. Dodrio

Quand il a mal à une tête après une grosse soirée et qu’il prend un Doliprane, comment le Doliprane sait dans quelle tête se rendre pour guérir la migraine ?

#92. Scarabrute

EFFRAYANT. Franchement, le design n’est pas si mal en soi, mais il est juste too much. C’est surtout au niveau des pics et des épines qu’ils ont abusé. De quoi générer encore plus de phobie des insectes. Pardon, mais les bouches verticales, c’est non.

#91. Sablaireau

Certes, il possède plus de charisme que Sabelette, mais Sablaireau a ce truc qui fait qu’on ne l’a jamais gardé dans son équipe. Peut-être est-ce son type, ou peut-être son nom tout pourri qui pèche ?

#90. Nosferalto

Un Pokémon Poison-Vol qui balance des Onde Folie, ça a saoulé plus d’un joueur. Rien que pour avoir gâché nos parties, c’est deuxième partie du classement.

#89. Voltorbe

Un Pokémon ressemblant littéralement à une Poké Ball ne pouvait pas prétendre à une place dans la première partie du classement. Un peu de sérieux.

#88. Saquedeneu

Frère, c’est juste des spaghettis avec des pieds.

#87. Miaouss

Certes, tu es mignon, mais désolé, savoir parler ne suffit pas à faire de toi un super Pokémon.

#86. Abra

Le Pokémon méditation avant que les hipsters ne le remettent au goût du jour. Bravo, Abra, en fait, c’est toi, le roi du cool. C’est à peu près tout, mais c’est déjà ça.

#85. Férosinge

Le jeu de mots est correct, le design aussi. Ne lui manquent que des poings pour taper et une veine prête à éclater pour un meilleur classement. Oh, wait…

#84. Kabutops

Déjà bien mieux que sa pré-évolution. Le petit style préhistorique mélangé à une mante religieuse, c’est assez stylé, on admet. Il aurait pu être dans un reboot de Jurassic Park – ne leur en parlez pas, s’il vous plaît.

#83. Taupiqueur

Une tête mims, mais sa timidité lui coûte la première partie du classement. On aimerait qu’il fasse plus que passer une tête.

#82. Grotadmorv

Rien de très particulier par rapport à Tadmorv, jusque dans son nom. Mais bon, il est là, quoi. Il pue plus et prend plus de place. Un peu ce qu’est le maroille par rapport au camembert.

#81. Crustabri

Selon Internet, Crustabri serait une vulve… On se doute que tous les fans de Pokémon n’en avaient pas forcément vu beaucoup à l’époque (on espère, même…), parce qu’avec un clitoris qui fait office de lance, quand même…

#80. Osselait

Quand on se dit qu’Osselait pourrait être un Salamèche sans flamme ayant recouvert son visage du crâne de sa mère décédée (un Dracaufeu), on ne peut que verser une larme.

#79. Élektek

On ne retrouve pas le caractère effrayant et imposant de son inspiration, l’oni, un monstre du folklore japonais. Dommage, car Élektek fait le job qu’on demande à un Pokémon électrique.

#78. Flagadoss

Là où Ramoloss est juste ridicule, Flagadoss a quelque chose en plus. Je pense qu’avec le Kokiyas qui mord en PERMANENCE sa queue, sa résilience a quelque chose d’inspirant. Bon, après, il a toujours l’air con.

#77. Arbok

Ça change d’Abo. Là, on a un serpent badass avec des motifs stylés. Autre anecdote à ressortir : “Arbok”, c’est l’anagramme de “cobra”. Ne nous remerciez pas, on est comme ça, nous.

#76. Smogogo

Difforme, affreux et aussi repoussant que son type Poison, Smogogo n’a rien pour lui. Pourtant, ce rejet constant n’a d’égal que sa puissance. On ne l’aime pas mais il mérite tout de même un peu d’amour.

#75. Métamorph

Pour faire des clowns, c’est le Pokémon le plus utile en vrai. Il n’y en a pas deux comme lui. Et puis il est trop chou, il ressemble à un chewing-gum.

#74. Machopeur

Machoc est devenu grand et peut enfin s’épanouir dans son passe-temps favori : la bagarre. Mais il faut qu’on parle de ce slip, ça ne va pas du tout.

#73. Kraboss

Rien que son Laser Glace lancé avec son énorme pince, c’est une master class. Mais posséder une unique qualité, ça ne suffit pas.

#72. Galopa

Encore plus impressionnant que Ponyta, Galopa était pour celles qui étaient au moins Galop 5. Une merveille de graphisme.

#71. Herbizarre

Le deuxième stade d’évolution du starter Plante n’est que 71e ? Mi-Bulbizarre, Mi-Florizarre, Herbizarre possède un physique difficile. Mais t’inquiète qu’il va glow up.

#70. Dardargnan

Le mauvais côté, c’est que j’ai horreur des guêpes, surtout si elles mesurent 1 mètre de haut. Le bon, c’est que du coup, je trouve Dardagnan hyper-flippant et donc parfait pour intimider les adversaires pendant les combats.

#69. Évoli

OK, c’est vrai, sans pierre évolutive, ce n’est pas le Pokémon le plus badass du monde. Mais avouez que son niveau de mignonnerie frôle l’indécence.

#68. Minidraco

Même s’il appartient à l’espèce des dragons, Minidraco tient plus de la couleuvre inoffensive que du cracheur d’”Ultralaser”. Par contre, impossible de ne pas craquer devant ses gros yeux globuleux couleur iolite.

#67. Roucoups

Regardez dans le ciel, bon sang ! C’est un oiseau, c’est un avion ? Ah non, c’est juste un vieux Roucoups. Fichue Route 13.

#66. Goupix

À l’instar d’Evoli, Goupix est très, très mimi, mais pas très utile sans évolution. À chopper en peluche lors d’une fête foraine, mais pas à inclure dans une équipe en ligue.

#65. Tadmorv

Tadmorv nous rappelle que Pokémon, ce n’est pas qu’un univers mignon. Que tout ou tard, les déchets que l’on sème nous reviennent à la gueule. Une belle leçon écologique sur un fond nauséabond.

#64. Noadkoko

Certes il est cheum de ouf, mais on sous-estime bien trop souvent son double type Plante et Psy très dévastateur si bien utilisé. Le Noadkoko de Blue en est la preuve.

#63. Caninos

J’ai toujours voulu avoir un chien. Alors un chien de feu qui fait ouaf ouaf et qui fait Flammèche, c’est un grand oui accompagné de mille caresses et d’un million de croquettes.

#62. Empiflor

Ça valait le coup de traîner pendant des heures des sous-évolutions un peu nazes, pour finir avec la plante carnivore la plus badass de l’univers Pokémon — en même temps, il n’y en a pas 15 non plus…

#61. Grolem

L’une des plus belles deuxièmes évolutions de la première génération, tout simplement. Sauf qu’on pouvait jamais l’avoir, vu que personne n’avait de câble link dans la cour de récré.

#60. Ptéra

Très charismatique. Toujours un petit frisson quand tu le rencontres, tu sais que le combat va être un minimum intéressant.

#59. Porygon

Quand on pense à un Pokémon né dans un laboratoire, on pense tout de suite à Mewtwo. Alors qu’il y a aussi ce pauvre Porygon. Tout mignon et vendu comme un vulgaire canard en plastique fashion au casino de Céladopole. On ne t’oublie pas, mon frère.

#58. Voltali

Clairement l’évolution d’Evoli la moins intéressante car la moins puissante. Mais bon, Voltali a le mérite d’exister et a son petit public, à en juger sa place dans le classement.

#57. Pyroli

Juste, regardez-le. Cette petite houppette en fourrure est une véritable invitation à la caresse.

#56. Aquali

Aquali a ce petit quelque chose qui relève presque de la noblesse. Une grâce et une élégance aquatique qui font de lui un compagnon beaucoup trop sous-estimé (sauf peut-être pour celles et ceux qui ont saigné Pokémon Go).

#55. Nidoqueen

Tout est dans le nom : une vraie queen qui calme instantanément tout le monde avec son armure d’écailles ultra-résistantes. SLAY GIRL.

#54. Tentacruel

Comme son petit Tentacool. Un gros forceur. Loin d’être aussi impressionnant que son prénom. Tentacruel ? Je dirais plutôt Tentarelou. C’est le Pokémon type eau que tu mets jamais dans ton équipe parce qu’il a aucun charisme, il est juste là avec ses gros yeux rouges là.

#53. Lokhlass

Le Pokémon de voyage par excellence, Lokhlass est un compagnon maritime élégant. Sauf quand Olga gelait toutes vos créatures avec l’attaque “Blizzard” dès le début de la Ligue Indigo.

#52. Akwakwak

Rien que pour le bug de la rive droite de Cramois’Île (des Pokémon jusqu’au niveau 177, TMTC), Akwakwak est une star de la première génération. Dommage qu’on ait envie de chanter “I’m Blue” à chaque fois qu’on le sort de sa Pokéball.

#51. Nidoking

On ne fait déjà pas les malins devant Nidoqueen, mais devant Nidoking, on fuit di-rect. Avec son air monstrueux, il a beaucoup trop de griffes, de crocs et autres trucs pointus pour le commun des mortels.

#50. Mystherbe

On avait dit qu’on ne classait pas les Pokémon en fonction de leur côté mignon. Mais pour Mystherbe on peut faire une exception car un truc aussi mims ne devrait pas exister.

#49. Rhinoféros

Au-delà de ses stats assez folles (notamment attaque/défense/PV), et le fait d’être solidement bad-ass, ce rhino anthropomorphe est bien trop attachant.

#48. Draco

L’élégance et la puissance légendaires des Pokémon dragons sont résumées avec Draco. Et gros coup de cœur pour sa couleur rosée quand il est en mode Super Saiyan, pardon, chromatique.

#47. Kangourex

Quelle joie ce fut d’enfin l’attraper dans le Parc Safari. En plus, on dirait plus un dinosaure qu’un Pokémon, et ça c’est cool.

#46. Mackogneur

Rares sont les créatures à être stylées avec plus d’une paire de bras. Mackogneur réussit cet exploit tout en étant en slip. C’est fort.

#45. Kadabra

Un cool kid sorcier stylé, avec une moustache (!), et une cuillère en guise d’arme (!!). Imaginez s’il en avait deux…

#44. Fantominus

Les fantômes, ça fait peur. Mais pas Fantominus. Jamais. Beaucoup trop mignon pour être effrayant, Fantominus est une boule d’énergie de joie et de plaisir. L’attraper dans la Tour Pokémon, c’est la certitude que ta partie se déroule bien.

#43. Reptincel

Une créature trop mignonne et stylée, devient un peu flippante et un peu trop rectiligne, avant de devenir le roi des Pokémon. Forcément, la première fois qu’on joue à la cartouche sur GameBoy, Reptincel déçoit un peu. Il faut juste être un peu patient.

#42. Triopikeur

Deux Taupiqueur, c’est mieux qu’un. Trois Taupiqueur, c’est mieux que deux. Mathématiques élémentaires. Mais le problème de timidité est toujours là.

#41. Florizarre

Le char d’assaut des Pokémon est le moins respecté des starters. Il est cheum, lent, ne crache pas du feu ni ne possède de canons à eau. Par contre, il peut invoquer la puissance du soleil pour one shot tout adversaire et ça mon pote, c’est complètement respectable.

#40. M. Mime

Un Pokémon de type Psy sans plus avec aucun drip particulier. Un Pokémon que tu collectionnes mais pour qui tu as aucun affect.

#39. Tartard

Un Pokémon qui a du punch (non je déconne, c’est littéralement le titre de l’épisode où il apparaît pour la première fois dans l’anime). Non mais franchement, ce mariage subtil entre type eau et combat, c’était jouissif à l’époque alors oui, on reprendra volontiers un peu de Tartard originaire de Kanto.

#38. Roucool

Je crois que le mec qui a établi ce classement était bourré. Pourquoi ce sympathique mais insignifiant ovipare est-il aussi bien classé ? Bon, c’est vrai, il est un peu cool (vous l’avez ?).

#37. Leveinard

Vous avez de l’asthme, une crise d’angoisse, un petit rhume ou un mal de ventre ? Appelez Leveinard. Osez me dire qu’il existe un Pokémon plus “infirmier” dans sa vibe. Sans parler perf’, puisqu’il s’agit d’une créature rare, qui offre plein d’XP, et qui a toujours une tonne de PV.

#36. Excelangue

Oui, le Pokémon glouton caché dans les hautes herbes de la Centrale est sexy. Surtout pour les anciennes et anciens qui ont connu le minijeu “Sushi-Go-Round” sur Pokémon Stadium, une dinguerie vintage.

#35. Magmar

Le design de Magmar s’inspire de Karura, une créature divine de la mythologie hindou-bouddhiste mi-humaine, mi-oiseau. Vous le saviez ? Moi non plus, mais c’est stylé, comme ce Pokémon chaud bouillant.

#34. Sulfura

L’oiseau légendaire de feu n’est que 34e ? Scandale ! En vrai, Sulfura n’est pas si ouf que ça comparé à ses frères légendaires. Il se capture très tard, n’est pas si puissant, et bien des Pokémon Feu le supplantent. Décevant le Sulfufu.

#33. Rafflesia

Rafflesia c’est Toad ayant pris des prot. Poudre Dodo, Poudre Toxik, Méga-Sangsue, autant d’attaques qui énervent facilement le pauvre dresseur que nous sommes. Aussi mignon que frustrant, Rafflesia est un très bon Pokémon.

#32. Carabaffe

Point fort : il porte magnifiquement le duvet. Point faible : c’est la moins bien des trois tortues de type Eau.

#31. Canarticho

La vraie force de Canarticho, c’est de nous avoir fait croire qu’il portait un artichaut. Alors que merde, les gars, ça se voit que c’est un poireau en plus. Quoi qu’il en soit, un canard avec un légume, ça côtoie forcément les étages supérieurs de la première génération.

#30. Papilusion

Et voilà, après avoir été un petit Chenipan, puis un mystérieux Chrysacier, c’est l’accomplissement : le Papilusion tant attendu. Un Pokémon mi-insecte, mi-vol qui, en plus d’être super beau, a plus d’un tour dans son sac.

#29. Roucarnage

La Rolls-Royce, pardon, le Rafale des Pokémon oiseaux. Roucarnage fera s’abattre un véritable ouragan sur vos adversaires, sauf s’il a toujours l’attaque “Tornade” au niveau 55. Cringe.

#28. Mew

On l’a trop attendu, il a fallu des cheat codes pour l’obtenir, son rôle dans le premier film était un vrai flop, sa légende est grande mais la réalité est toute autre. Mew est certes un bête de Pokémon, mais la déception est trop forte. Désolé, mon petit, mais ta petite bouille rose ne te sauvera pas.

#27. Colossinge

Colossinge fait partie de ces Pokémon qui ont de la gueule, qui n’ont peur de rien et sont prêts à affronter quiconque leur fait face, même si c’est Mewtwo. Et pour ça c’est une bonne dose de respect qui s’injecte directement dans le sang des fans de Pokémon.

#26. Psykokwak

Le Pokémon fétiche d’Ondine est aussi le plus humain d’entre tous. Migraineux, déprimé, un peu niais mais cute par moments. Un vrai Parisien trentenaire en quelque sorte.

#25. Kicklee

Le Pokémon hommage à Bruce Lee. Avoir Kicklee dans sa team, c’est comme un gros plat de pâtes en rentrant de soirée : ça fait énormément plaisir et ça met des grands coups de latte dans le bide. Et après on dort.

#24. Onix

De loin le meilleur des Pokémon de type Roche (pour la première génération). Un physique imposant, le nom d’un groupe de rap mythique (à une lettre près) et plébiscité par les plus forts. Un must have.

#23. Insécateur

Le roi des insectes, le seul qui vaille sa place dans vos six Pokémon à ramener jusqu’à la Ligue — et ce, même avant que son Cizayox existe. Genre, une mante avec des lames en guise de main ? Qui dit mieux ?

#22. Alakazam

Qui peut se mettre à sa table et dire “je suis un meilleur sorcier que toi” ? Et ne me parlez pas de ce vieux Harry, ça n’a rien à voir.

#21. Feunard

Inspiré du célèbre renard japonais à neuf queues, Feunard est assurément le Pokémon préféré des BCBG “old money”, tant il dégouline de classe avec sa toison qui pue le pognon.

#20. Ossatueur

Déjà, rien que le nom : une dinguerie. Le style agile accompagné d’un casque : une master class. L’arme utilisée : 20/20 en archéologie. Son objectif : venger sa mère. Ossatueur n’est pas un Pokémon, c’est Batman.

#19. Salamèche

Que celui qui n’a jamais été ému par le petit Salamèche abandonné sous la pluie des tout premiers épisodes aille brûler en Enfer. On est radicaux, mais cette petite créature d’amour et de feu mérite tout l’amour du monde.

#18. Rondoudou

Rondoudoudoudouuuuuuu rondoudouuuu rondoudouuuuu. Voilà, j’espère que vous l’aurez dans la tête toute la journée. Le plus mimi des mimis, il aurait clairement mérité un top 10.

#17. Electhor

Le moment de la Centrale est sûrement l’un des meilleurs moments des cartouches Bleu et Rouge, et Electhor en est la cerise sur le gâteau. Son Fatal-Foudre est destructeur, et atteindre un niveau 50 si tôt dans le jeu, sah quel plaisir, comme disent les jeunes.

#16. Carapuce

Un faux badass, un vrai mignon, et un ami pour la vie.

#15. Tygnon

Hommage à Mike Tyson, Tygnon fut toujours mon choix face au Maître du Dojo. Ses attaques élémentaires aussi variées que dévastatrices m’ont permis de me sortir de bien des misères.

#14. Pikachu

Quand on parle de Pokémon à n’importe qui, il évoque forcément Pikachu. Il est la mascotte de la licence, le vrai héros de l’anime et un pilier de la culture nippone nationale et internationale. On l’apprécie en Pikachu Star, Lady et Catcheur, mais on l’adore aussi en Docteur et Rockeur.

#13. Bulbizarre

Je sais que tous les fans de Salamèche et Carapuce vont être en colère mais Bulbizarre est, et de loin, le meilleur starter de la première génération. Son type Plante surpasse tous les premiers champions, et son rôle dans le dessin animé est bien plus important que le Carapuce voyou et le Salamèche victime de Sacha.

#12. Leviator

Leviator est à la fois classe et original. Ce n’est pas un serpent ou un vulgaire drake occidental mais un dragon d’eau asiatique géant bien badass. Il est capable de générer des ouragans, il peut voler, il peut balancer des Ultralaser nucléaires. Toute cette puissance dans un Pokémon qui était jadis un vulgaire poisson rouge, prêt à prendre sa revanche sur le monde.

#11. Tortank

D’emblée, la tortue est déjà un animal cool. Alors quand vous lui rajoutez des canons et un air qui semble dire “ne venez pas me chercher des noises”, vous obtenez forcément un super Pokémon.

#10. Tauros

Meilleur Pokémon de type Normal de la première génération, Tauros a trop souvent été sous-estimé. Loin d’avoir sa place dans un Buffalo Grill, Tauros est un monstre de vitesse, de puissance et de style.

#9. Arcanin

Un Pokémon ultra-rapide qui balance des rafales de feu. Si Dracaufeu n’était pas dans ton équipe, alors Arcanin y était. Énorme good boy à la fourrure cotonneuse, Arcanin est un Pokémon que tout le monde a souhaité posséder au moins une fois dans sa carrière de dresseur.

#8. Ectoplasma

Ectoplasma est une véritable ICÔNE, c’est même le tout premier Pokémon que l’on voit lorsqu’on allume Rouge ou Bleu (de dos face à un Nidorino). Ectoplasma est effrayant, mais il a ce côté malicieux et farceur qui lui donne finalement une certaine bonhomie. Dans l’anime, chacune de ses apparitions est marquante tellement il dégouline de style et de personnalité.

Dans le jeu, ce Spectre badass se révèle absolument surpuissant, comme dans les versions plus récentes. Ectoplasma est encore aujourd’hui le must-have fantomatique.

#7. Artikodin

Septième place pour le meilleur oiseau légendaire de la première génération. Difficile à capturer dans les Îles Écumes, Artikodin est sans aucun doute le Pokémon Glace à garder dans ses rangs. Visuellement plus joli que ses deux frères légendaires, Artikodin ravira enfants, parents mais aussi grands-parents. En même temps, qui peut refuser un congélateur volant unique ?

#6. Ronflex

Il bloque la route, déteste la flûte et tout ce qui est instrument à vent, adore dormir et mettre des grosses mandales à qui ose le réveiller. Ronflex est un tas de PV et de force pure. Au-delà de la menace qu’il représente, Ronflex nous donne envie de dormir sur son gros bidou tout rond. Son attaque Repos est la plus frustrante du game.

#5. Dracolosse

Un rêve entre vos mains, un cauchemar entre celles de Peter. Le Pokémon qui a bien failli défoncer le phare de Carmin sur Mer est l’un des plus beaux, toutes générations confondues. Le Roi des dragons était un must have à Kanto, même si c’était galère de le faire monter jusqu’au niveau 55. L’Elliott, le Smaug, la Saphira que dis-je le Drogo de toute une génération, un point c’est tout.

#4. Raichu

Chaque matinée de notre enfance on a vu et revu le Pikachu de Sacha faire ouin-ouin car il galérait face à des Pokémon plus forts que lui. Non mais frère évolue en fait. Raichu, c’est le meilleur Pokémon de type Foudre, une vraie calamité alliant vitesse, arrogance et style. Major Bob nous a fait pleurer avec son Raichu, à nous de faire pleurer le monde entier avec le nôtre.

#3. Dracaufeu

On s’en bat les reins qu’il ne soit pas le plus fort techniquement. Il est, à nos yeux et dans nos cœurs, à jamais le meilleur Pokémon de type Feu. Le plus stylé, le plus badass, le plus imposant. Celui que tu as toujours rêvé d’avoir en vrai à tes côtés. Le temps passe, et cette sensation ne bouge pas.

#2. Mewtwo

L’alliance parfaite de la puissance, de la menace et du style. Mewtwo est un des meilleurs légendaires, sinon le meilleur légendaire toutes générations confondues. Ce n’est pas pour rien qu’il fut le premier Pokémon avec Pikachu à être introduit dans Smash Bros. Ce n’est pas pour rien qu’il fut le grand méchant du premier film. Ce n’est pas pour rien qu’il ne peut être attrapé qu’à la fin du jeu dans une grotte sombre et secrète, avec une seule et unique Masterball. Mewtwo est ce qui se fait de mieux en termes de Pokémon. Et rien que pour n’avoir jamais loupé un leg day à la salle, c’est une belle 2e place.

Mais qui peut bien détrôner ce mastodonte aux pouvoirs Psy ? Eh bien un Pokémon qui fait des blagues.

#1. Spectrum

Oui, tu as bien lu, Spectrum est le numéro un de ce classement. Il est un bien meilleur Pokémon que Mewtwo et Dracaufeu. Il se place au-dessus de son évolution Ectoplasma. Il domine tout légendaire voulant lui faire de l’ombre.

Dans le jeu vidéo, Spectrum est un Pokémon mystérieux voire effrayant pour les lavettes émotionnelles comme moi. Difficile à capturer, il est celui qui te sauve face à Morgane et Agatha. Impossible à faire évoluer si tu n’as pas d’amis, Spectrum est un excellent compagnon de fin de jeu, agréable à entraîner avec ses attaques Spectre et Psy.

Dans l’anime, Spectrum est un véritable comédien de stand-up. Il se tape constamment des barres, tape des léchouilles à Salamèche et vit d’amour et d’eau fraîche. Comment ne pas l’adorer ? Mais la vraie force de Spectrum, c’est de nous faire aimer un Pokémon de stade 2, alors qu’il est bien connu que tous les Pokémon du milieu sont des adolescents détestés.

Alors oui, pour la légèreté qu’il représente, son humour, son type Spectre et sa puissance, Spectrum s’élève à la première place de ce classement.