AccueilEngagé·e·s

À quel point faut-il croire aux dates de péremption ?

Publié le

par Pierre Bazin

Tant que ton yaourt n’a pas gonflé, il est bon.

À quel point faut-il croire aux dates de péremption ?

On a demandé à l’IA Dall-e : Manger un frigidaire plein de nourriture périmée

OK, tu es allé en vacances trois semaines, mais malheur, tu avais laissé un max de nourriture dans le frigo avant de partir. Donc tu regardes les dates limite de consommation et tu crois que tu dois tout jeter au risque de mourir d’intoxication.

Pose ce sac-poubelle, tu ne vas pas forcément choper la salmonellose si tu manges un yaourt périmé. On refait le point.

Viande crue & poisson frais

Bon, la viande crue et le poisson frais, c’est sûr qu’il ne faut pas déconner. Grosso modo, passée la date de péremption, c’est direction poubelle.

À voir aussi sur Konbini

Mais si on parle de la charcuterie et de tout ce qui est séché, salé, fumé, il s’agit d’une date de durabilité minimale. Donc ne t’inquiète pas, tu peux manger ton Justin Bridou bien après la date indiquée. On te l’accorde, si tu gardes un saucisson 10 ans de trop, il peut y avoir un petit goût rance un peu désagréable…

Les produits laitiers

Et les produits laitiers, alors ? Alors non, ils ne sont pas nos amis pour la vie, mais ils peuvent quand même tenir un bon moment. Une brique de lait pasteurisé ou UHT, si tu ne l’ouvres pas, tu peux la boire au moins trois mois après la date indiquée. Pour les yaourts nature, UFC-Que Choisir a vérifié : c’est jusqu’à trois semaines laaaarges, grâce aux petits ferments lactiques qui le protègent. En revanche, si tu vois que l’opercule a gonflé, méfie-toi : la conservation a sûrement foiré. Dans tous les cas : si l’odeur, le goût ou la texture n’a pas changé, tu peux y aller.

Les œufs

Pour les œufs, on te rappelle cette petite méthode de grand-mère : tu les mets dans l’eau et si ça flotte, c’est poubelle !

Et mes spaghettis ?

Je t’en supplie, tout ce qui est riz, pâtes, farine, légumes secs, céréales, ça peut se garder quasiment indéfiniment tant que tu n’as pas de mites alimentaires. Les boîtes de conserve, comme leur nom l’indique, “con-servent”, sauf si tu vois qu’elles ont gonflé. Mais techniquement, tu pourras les ouvrir et manger sereinement dans dix ans.

Enfin, il reste les champions toutes catégories confondues, les véritables immortels. Le sel, le sucre et le miel seront clairement encore bons après notre mort. En même temps, c’est logique : nos ancêtres se servaient de ces aliments pour tout conserver. On a même retrouvé du miel dans les tombeaux égyptiens ! P’tit gourmand, Toutânkhamon…